November 23, 2018 / 12:14 PM / 24 days ago

Les Français veulent accélérer la transition énergétique

PARIS (Reuters) - Sept Français sur dix jugent que la politique énergétique actuelle de l’Etat n’est pas à la hauteur des enjeux, selon un sondage Ifop publié vendredi et réalisé pour un collectif d’acteurs pour la transition énergétique, dont la CFDT.

Sept Français sur dix jugent que la politique énergétique actuelle de l'Etat n'est pas à la hauteur des enjeux, selon un sondage Ifop publié vendredi. /Photo d'archives/REUTERS/Ueslei Marcelino

Près de six Français sur dix estiment par ailleurs que la France est “plutôt en retard” en matière de transition énergétique.

La majeure partie des Français veulent réduire la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50%, de préférence dès 2025 (pour 43% des sondés), comme le prévoyait la loi de transition énergétique votée en 2015, ou bien pour 2030 (pour 10% des sondés). Le gouvernement opte pour une échéance à 2035.

Un peu plus de la moitié des Français souhaitent fermer plus de réacteurs nucléaires que ceux de Fessenheim uniquement, et 71% d’entre eux jugent que la France n’agit pas suffisamment en matière d’énergies renouvelables, comparativement à ses voisins européens.

Les deux tiers des sondés estiment par ailleurs que l’Etat n’en fait pas non plus suffisamment en matière de mobilités alternatives et durables.

Le gouvernement doit présenter mardi sa feuille de route en matière de transition énergétique pour les dix années à venir, alors qu’il est confronté depuis une semaine à une grogne sans précédent de la part des “Gilets jaunes” contre la hausse du prix du carburant.

“Ce sondage nous conforte dans nos analyses et positionnements: il y a une attente forte de la population pour que le nucléaire prenne à l’avenir une part moins importante dans notre mix énergétique”, écrit Philippe Portier, secrétaire national de la CFDT.

“Pour ce faire, nous pensons que les investissements publics et privés doivent davantage soutenir les projets visant à développer les énergies renouvelables de demain”.

Le sondage a été réalisé en ligne du 8 au 13 novembre auprès d’un échantillon de 1.000 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Le collectif, appelé “Les acteurs en transition énergétique” est composé d’associations, de collectivités et de syndicats.

Il réclame le renforcement et la simplification des aides financières pour permettre la rénovation des logements, ainsi que l’accélération du déploiement des véhicules électriques et le développement des modes de transports plus propres.

Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below