November 22, 2018 / 4:47 PM / 21 days ago

Paris et Tokyo affichent de nouveau un front uni sur Renault-Nissan

Les ministres français et japonais de l'Economie ont réaffirmé jeudi dans un communiqué commun le soutien de leurs gouvernements à l'alliance entre Renault et Nissan, quelques heures après l'éviction de Carlos Ghosn de la présidence du groupe automobile japonais. /Photo prise le 22 novembre 2018/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Les ministres français et japonais de l’Economie ont réaffirmé jeudi dans un communiqué commun le soutien de leurs gouvernements à l’alliance entre Renault et Nissan, quelques heures après l’éviction de Carlos Ghosn de la présidence du groupe automobile japonais.

Bruno Le Maire et son homologue nippon Hiroshige Seko ont “réaffirmé (...) l’important soutien des gouvernements français et japonais à l’alliance formée entre Renault et Nissan et leur souhait partagé de maintenir cette coopération gagnante”, lors d’un entretien jeudi en fin d’après-midi à Bercy.

Ils “ont convenu de rester en contact étroit”, notamment sur ce sujet, est-il précisé.

Le conseil d’administration de Nissan a voté jeudi à l’unanimité l’éviction de son président Carlos Ghosn, en détention depuis lundi au Japon sous des accusations de fraude financière et de détournement de fonds.

Myriam Rivet, édité par Gwénaëlle Barzic

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below