November 21, 2018 / 1:30 PM / 19 days ago

Culture et économie au menu du déjeuner entre "MBZ" et Macron

PARIS (Reuters) - Le prince d’Abou Dhabi Mohammed ben Zayed et Emmanuel Macron devaient discuter mercredi de questions économiques et culturelles lors d’un déjeuner à Paris, au cours duquel la question du conflit au Yémen devait également être abordée, selon l’Elysée.

Le prince d'Abou Dhabi Mohammed ben Zayed et Emmanuel Macron devaient discuter mercredi de questions économiques et culturelles lors d'un déjeuner à Paris, selon l'Elysée. /Photo prise le 20 novembre 2018/REUTERS/Yves Herman

En amont de cet entretien, plusieurs ONG ont appelé le chef de l’Etat français à faire pression sur “MBZ”, dont le pays dirige avec l’Arabie saoudite la coalition militaire engagée au Yémen, pour mettre un terme à ce conflit qui a fait plus de 10.000 morts.

Une plainte a parallèlement été déposée par une ONG à Paris pour complicité de torture, traitements inhumains et crimes de guerre à l’encontre du prince héritier.

Il s’agit de la troisième rencontre entre les deux dirigeants après la venue de “MBZ” à Paris en juin 2017 et la visite d’Emmanuel Macron en novembre 2017 aux Emirats, où le chef de l’Etat français avait notamment inauguré le Louvre Abou Dhabi.

Au cours de leur déjeuner à la Monnaie de Paris, le prince et Emmanuel Macron devaient évoquer leurs relations économiques ainsi que la question de l’attractivité, selon l’Elysée.

“L’idée c’est d’amener les Emirats à investir davantage dans les territoires et pas seulement à Paris, de leur présenter des opportunités d’investissements”, souligne-t-on.

Deuxième sujet qui devait être discuté, la coopération culturelle et patrimoniale, qui s’est concrétisée en 2017 par l’inauguration du musée du Louvre à Abou Dhabi.

Au-delà de la relation bilatérale, les deux dirigeants devaient aborder la question de la stabilité dans le Golfe, la coopération de lutte contre le terrorisme, la situation en Libye, l’Iran, et le Yémen, a-t-on ajouté, sans plus de précisions.

Les Emirats arabes unis sont considérés par la France comme un partenaire de “confiance” avec lequel Paris souhaite renforcer sa coopération dans une région secouée par les rivalités politiques et religieuses.

Signe de l’importance accordée par l’exécutif à cet Etat du Golfe, partenaire historique de la France, Emmanuel Macron a réservé sa première visite dans la région à Abou Dhabi et le Premier ministre Edouard Philippe s’y est également rendu en février.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below