November 19, 2018 / 1:47 PM / 21 days ago

Barnier: "Le projet d'accord de retrait est équitable et équilibré"

BRUXELLES (Reuters) - Michel Barnier, qui a informé lundi les ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept des derniers développements autour du Brexit, a déclaré que le projet d’accord de retrait du Royaume-Uni trouvé avec Londres était “équitable et équilibré”.

Michel Barnier, qui a informé lundi les ministres des Affaires européennes des Vingt-Sept des derniers développements autour du Brexit, a déclaré que le projet d'accord de retrait du Royaume-Uni trouvé avec Londres était "équitable et équilibré". /Photo prise le 19 novembre 2018/REUTERS/Eric Vidal

Deux ans et demi après le référendum de juin 2016, le Royaume-Uni et l’Union européenne semblent sur le point de s’accorder sur les modalités du divorce, fixée au 29 mars prochain.

Ce sera l’enjeu du sommet européen extraordinaire prévu dimanche prochain à Bruxelles, avant que le dossier ne revienne à Londres pour une nouvelle étape cruciale: son adoption par la Chambre des Communes, où les divisions au sein de la majorité de Theresa May menacent la suite des opérations.

Devant la presse, Michel Barnier a déclaré que les ministres européens qu’il a rencontrés dans la matinée avaient globalement approuvé le projet d’accord.

Le négociateur en chef de l’UE a ajouté que la date de fin d’une possible extension de la période de transition post-Brexit restait à remplir, dans l’idéal avant le conseil européen de dimanche.

Cette période de transition, censée amortir les effets du divorce, doit pour l’heure courir de la sortie officielle du Royaume-Uni jusqu’à la fin de l’année 2020. Durant toute cette période, l’intégralité des règles et engagements européens, notamment financiers, continuera de s’appliquer au Royaume-Uni, qui n’aura en revanche plus son mot à dire dans les processus de décision.

“Cet accord est équitable et équilibré”, a dit Michel Barnier.

“Nous sommes en fait dans un moment décisif de ce processus, nul ne doit perdre de vue les progrès qui ont été accomplis à Bruxelles et à Londres”, a ajouté le chef des négociateurs.

“En particulier, des Etats membres soutiennent ce projet d’accord de retrait. La partie européenne aura encore à fixer la procédure interne pour accepter de prolonger la période de transition”, a-t-il poursuivi, précisant qu’il ne pourrait y avoir qu’une seule prolongation et qu’elle devrait être clairement limitée dans le temps.

Theresa May a déclaré lundi qu’elle souhaitait que la période de transition ne soit pas prolongée au-delà des prochaines élections législatives au Royaume-Uni, programmées pour 2022.

Gabriela Baczynska et Alastair Macdonald; Henri-Pierre André pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below