November 19, 2018 / 10:32 AM / 25 days ago

Tollé après des propos de Wauquiez mêlant PMA et eugénisme

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a condamné lundi des propos de Laurent Wauquiez, qualifiés de “révoltants” et d’”irresponsables”, présentant l’élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) comme l’élément d’un “engrenage” menant à l’eugénisme tel que l’ont pratiqué les nazis.

Le gouvernement a condamné lundi des propos de Laurent Wauquiez, qualifiés de "révoltants" et d'"irresponsables", présentant l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) comme l'élément d'un "engrenage" menant à l'eugénisme tel que l'ont pratiqué les nazis. /Photo prise le 30 juin 2018/REUTERS/Eric Gaillard

Le président des Républicains (LR) a fait ces déclarations dimanche devant des militants de Sens commun, un mouvement conservateur issu de la Manif pour tous qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes contre le mariage homosexuel.

“Évidemment, aucun acte médical en France ne peut conduire à l’eugénisme”, lui a répondu Agnès Buzyn, qui devrait défendre l’an prochain le projet de loi étendant la PMA à toutes les femmes, dans une courte vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

“C’est dévoyer le sens des mots, c’est irresponsable pour un soi-disant responsable politique et je voulais faire part de mon indignation”, a conclu la ministre.

Le ministre de la Culture Franck Riester, ex-membre de LR, a accusé Laurent Wauquiez, sur Twitter, de faire preuve d’une “irresponsabilité sans borne” et de se livrer à des “outrances et amalgames (qui) n’ont pas leur place dans le débat public”.

“C’est assez révoltant d’entendre des amalgames, que tout soit déformé, qu’on verse dans la caricature systématiquement”, s’est indignée la ministre des Transports, Elisabeth Borne, sur franceinfo.

“Indigne !”, a pour sa part réagi sur Twitter le président du groupe La République en marche à l’Assemblée nationale, Gilles le Gendre. “Ignoble”, pour le député Matthieu Orphelin.

“LA HAINE ET L’INJURE”

Les propos de Laurent Wauquiez ont également déclenché le courroux de SOS homophobie et de l’Association des familles homoparentales qui ont fustigé, dans un communiqué commun, “l’ignorance” et “surtout la haine et l’injure qui viennent aujourd’hui stigmatiser tous ces enfants déjà nés par PMA”.

Le gouvernement prévoit d’étendre cette technique aux femmes célibataires et aux couples de lesbiennes, promesse de campagne d’Emmanuel Macron, dans le cadre d’un projet de loi attendu à l’Assemblée autour de l’été 2019.

“C’est un engrenage et cet engrenage mènera nécessairement à la marchandisation des gamètes”, a jugé Laurent Wauquiez, qui avait manifesté en 2012 contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et dit craindre désormais la libéralisation de la gestation pour autrui (GPA).

“Les mêmes qui sont si prompts à brandir des cartons rouges dès que vous haussez un peu le ton pour vous qualifier d’extrémistes ou de fascistes, pensent-ils donc un tout petit peu à ce que représente cette société ?”, a-t-il ajouté. “Tout ceci a un nom, c’est l’eugénisme, tout ceci a été fait par un régime, c’est le nazisme.”

“Ces déclarations ont été extrapolées et déformées”, l’a défendu lundi la porte-parole de LR Laurence Sailliet, lors d’une conférence de presse au siège du parti.

Laurent Wauquiez a expliqué sur Twitter avoir voulu “rappeler les leçons de l’Histoire”. “Nos débats contemporains ne sont évidemment pas les mêmes mais quand on parle d’éthique, il faut être très vigilant sur les chemins que nous ouvrons.”

Simon Carraud, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below