November 16, 2018 / 10:53 AM / a month ago

Duel en Essonne entre l'héritier de Valls et une Insoumise

Le maire d'Evry Francis Chouat (à droite), ex-bras droit de Manuel Valls (à gauche), affronte dimanche la candidate La France insoumise (LFI) Farida Amrani pour un siège de député laissé vacant par l'ex-Premier ministre parti à la conquête de la mairie de Barcelone. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Le maire d’Evry (Essonne) Francis Chouat, ex-bras droit de Manuel Valls, affronte dimanche la candidate La France insoumise (LFI) Farida Amrani pour un siège de député laissé vacant par l’ex-Premier ministre parti à la conquête de la mairie de Barcelone.

Un second tour est prévu dimanche 25 novembre dans ce scrutin qui fait figure de test pour le camp de Jean-Luc Mélenchon, qui “a besoin” de faire entrer un 18e député au Palais-Bourbon, comme il l’a rappelé jeudi soir lors d’un meeting de soutien à sa candidate à Corbeil-Essonnes.

“Nous allons gouverner et nous avons besoin de préparer des équipes”, a déclaré le député de Marseille, en difficulté dans les sondages depuis les perquisitions menées le mois dernier à son domicile et au siège de LFI.

“Ce n’est pas une petite élection, celle-là c’est une très grande élection. Et voilà pourquoi on a besoin si passionnément que Farida soit députée de la République française”, a ajouté Jean-Luc Mélenchon.

Le combat a en effet un goût de revanche pour Farida Amrani, qui avait manqué de 139 voix l’élection en juin 2017 face à Manuel Valls et perdu un recours pour “irrégularité” déposé alors devant le Conseil constitutionnel.

Ancien socialiste, Francis Chouat se présente sans étiquette mais il est adoubé par La République en marche (LaRem) qui ne lui a opposé aucun candidat, comme l’an dernier face à Manuel Valls.

Parmi les neuf autres prétendants à cette législative partielle figurent Michel Nouaille, soutenu par le Parti communiste et Génération.s, Eva Sas (EELV-PS) et Jean-Michel Bayle (LR), adjoint au maire de Corbeil-Essonnes Jean-Pierre Bechter qui, lui, soutient Francis Chouat malgré son appartenance au camp LR.

S’il est élu député, Francis Chouat sera contraint, au nom de la règle du non-cumul des mandats, d’abandonner ses sièges de maire d’Evry et de président de l’agglomération Grand Paris Sud.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below