November 14, 2018 / 5:53 AM / a month ago

Les recherches se poursuivent après l'incendie en Californie

PARADISE, Californie (Reuters) - Les équipes de secours poursuivaient leurs recherches mercredi matin dans les décombres de l’incendie qui ravage depuis une semaine le nord de la Californie, alors que le bilan provisoire qui s’était alourdi la veille à 48 morts n’a pas évolué dans la nuit.

Les équipes de secours poursuivaient leurs recherches mercredi matin dans les décombres de l'incendie qui ravage depuis une semaine le nord de la Californie, alors que le bilan provisoire qui s'était alourdi la veille à 48 morts n'a pas évolué dans la nuit. /Photo prise le 13 novembre 2018/REUTERS/Terray Sylvester

L’incendie, baptisé “Camp Fire”, a dévasté la quasi-totalité de la ville de Paradise, située en zone rurale dans le comté de Butte, à 280 km au nord de San Francisco. Quelque 7.000 constructions ont été détruites.

Le shérif du comté, Kory Honea, a déclaré mardi que 228 personnes étaient toujours portées disparues, sans que l’on ne sache si ces personnes ont péri dans les flammes ou ont fui leur domicile sans prévenir les autorités locales.

Le bilan humain est le plus lourd de l’histoire de la Californie, le précédent incendie de cette ampleur ayant fait 29 morts à Griffith Park en 1933.

Plusieurs cadavres de victimes du “Camp Fire” ont été retrouvés dans des véhicules embrasés alors que les habitants tentaient de fuir les lieux.

Un cabinet d’avocat californien représentant de nombreuses victimes a annoncé mercredi avoir porté plainte contre la compagnie d’électricité Pacific Gas and Electric Company en l’accusant de “négligence”.

L’hypothèse de la chute d’un câble électrique a été avancée pour expliquer le départ du feu, même si PG&E a rappelé dans un communiqué que “la cause de l’incendie n’a(vait) pas encore été déterminée” de manière officielle.

Les flammes ont ravagé près de 55.000 hectares, d’après le dernier bilan effectué jeudi par les autorités, soit un peu plus de 2.000 hectares de plus que mercredi soir.

L’incendie demeure à 35% sous contrôle et aucune nouvelle victime n’a été retrouvée dans la nuit, a indiqué mercredi matin un représentant du CalFire, le département californien des forêts et de la protection contre les incendies.

Plus de 50.000 habitants de la région ont reçu un ordre d’évacuation et 15.500 constructions sont considérées sous la menace des flammes.

Dans le sud de la Californie, le Woolsey Fire a tué deux personnes, détruit plus de 400 bâtiments et déplacé près de 200.000 personnes près de Malibu, ville côtière de l’ouest de Los Angeles.

Les flammes ont emporté 39.00 hectares de terrain dans les comtés de Ventura et de Los Angeles. Les pompiers sont là aussi parvenus à contenir le sinistre à 35%.

En plus des maisons, les flammes ont détruit d’importantes infrastructures comme des lignes électriques, des canalisations et des routes, a déclaré le shérif du comté de Los Angeles, Jim McDonnell.

Donald Trump a déclaré lundi soir l’état de catastrophe naturelle, ce qui permet le déblocage d’une aide fédérale.

Noel Randewich et Sharon Bernstein; Jean Terzian et Tangi Salaün pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below