November 13, 2018 / 5:37 PM / in a month

Enquête sur le décès d'une policière

Le parquet de Versailles (Yvelines) a ouvert mardi une enquête sur le décès d'une policière de 36 ans, Maggy Biskupski, qui avait créé l'association "Mobilisation des policiers en colère" après l'attaque de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - Le parquet de Versailles (Yvelines) a ouvert mardi une enquête sur le décès d’une policière de 36 ans, Maggy Biskupski, qui avait créé l’association “Mobilisation des policiers en colère” après l’attaque de policiers à Viry-Châtillon (Essonne) en 2016.

La jeune femme, membre de la Brigade anti-criminalité des Yvelines, a été retrouvée morte à son domicile lundi soir à Carrières-sous-Poissy. La piste du suicide est privilégiée.

“Maggy Biskupski a décidé de mettre fin à ses jours hier soir”, a déclaré à l’Assemblée le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, lors des questions au gouvernement. “Une enquête judiciaires est ouverte(...) L’enquête indiquera les raisons de son suicide”, a-t-il poursuivi.

“Cette émotion que nous partageons tous dans le cas de Maggy Biskupski, elle vaut aussi pour l’engagement personnel toujours difficile de nos forces de l’ordre, et il nous faut les protéger, les défendre toujours, leur donner les moyens de se sécuriser”, a-t-il poursuivi.

Maggy Biskupski était devenue l’une des porte-parole de la fronde policière suscitée par l’agression au cocktail molotov dont avaient été victimes deux policiers à Viry-Châtillon, en octobre 2016.

Elle était visée par une procédure de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour manquement à son devoir de réserve.

Christophe Castaner a cité dans les mesures prises pour améliorer la condition des forces de l’ordre une enveloppe de 300 millions d’euros contenue dans le budget 2019 allouée à la construction de nouveaux commissariats et gendarmeries.

“Nous avons décidé de doter nos forces de l’ordre de moyens supplémentaires, 2.500 policiers et gendarmes seront mobilisés l’année prochaine, 2.000 ont été recrutés cette année et seront sur le terrain dès 2019”, a-t-il déclaré par ailleurs.

Sophie Louet, avec Julie Carriat, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below