November 12, 2018 / 8:55 PM / a month ago

Florence Parly veut rassurer sur le budget des Armées

La ministre des Armées, Florence Parly, a défendu son budget "sincère" et sa "gestion rigoureuse" dans une interview au Figaro à paraître mardi en réponse à l'opposition qui dénonce les changements apportés par le projet de loi de finances rectificative 2018. /Photo prise le 19 octobre 2018/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

PARIS (Reuters) - La ministre des Armées, Florence Parly, a défendu son budget “sincère” et sa “gestion rigoureuse” dans une interview au Figaro à paraître mardi en réponse à l’opposition qui dénonce les changements apportés par le projet de loi de finances rectificative 2018.

“Nos armées méritent l’honnêteté, pas les polémiques inutiles”, dit-elle. “Je connais les enjeux de la préparation de nos forces. Je sais notre responsabilité à maîtriser un budget en hausse à l’heure où les finances de l’État sont contenues par l’indispensable maîtrise du déficit public.”

François Cornut-Gentille, député Les Républicain (LR) et rapporteur spécial des crédits de la Défense a défendu lundi soir, dans le cadre de l’examen à l’Assemblée du projet de loi de finances rectificative 2018, un amendement demandant l’annulation des “ouvertures et annulations de crédits au sein de la mission ‘Défense’”.

Il souhaite “que le gouvernement revienne au cadre fixé par la LPM, à savoir le financement interministériel des surcoûts au titre des opérations extérieures et missions intérieures”.

Le collectif budgétaire 2018, présenté mercredi dernier en conseil des ministres, prévoit quelque 400 millions d’euros supplémentaires pour les opérations extérieures de l’armée française mais annule l’équivalent en crédits de réserve, ce qui revient à faire supporter au seul ministère des Armées la charge des Opex, en contradiction avec la loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025.

“Ces redéploiements n’auront aucune conséquence sur les commandes et les livraisons de matériels au profit des Armées, aucune conséquence pour nos forces”, a déclaré la ministre des Armées.

Elle précise que le budget de 2018, lequel augmente de 1,8 milliard d’euros par rapport à 2017, “sera respecté à l’euro près”, “grâce à un budget sincère, à une gestion rigoureuse des moyens accordés à notre ministère et grâce à une maîtrise des surcoûts opex”.

“L’année 2018 a lancé la remontée en puissance de nos armées. Le budget de l’année 2019 va poursuivre cette dynamique avec une nouvelle hausse de 1,7 milliard d’euros. Cela va continuer jusqu’en 2025, conformément à la loi de programmation militaire 2019-2025”.

“Les engagements du président de la République pour nos armées n’ont pas changé. L’ensemble du gouvernement s’y tient et y veille.”

Caroline Pailliez, édité par Pierre Sérisier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below