November 12, 2018 / 4:15 PM / a month ago

Dizaines de roquettes contre Israël, raids israéliens en représailles

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Des Palestiniens de la bande de Gaza ont tiré plus de 80 roquettes lundi en direction du sud d’Israël, ce qui a entraîné peu après des frappes aériennes en représailles, au lendemain d’une incursion de Tsahal dans le territoire palestinien.

Des Palestiniens de la bande de Gaza ont tiré plus de 80 roquettes lundi en direction du sud d'Israël, ce qui a entraîné peu après des frappes aériennes en représailles, au lendemain d'une incursion de Tsahal dans le territoire palestinien. /Photo prise le 12 novembre 2018/REUTERS/Ahmed Zakot

Au moins trois combattants palestiniens ont été tués dans les raids aériens israéliens, a déclaré le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP). Du côté israélien de la limite Gaza-Israël, les tirs de roquettes palestiniens avaient détruit un peu plus tôt un autobus, blessant grièvement une personne, selon les services de santé israéliens.

Au total, ce sont au moins dix personnes qui ont été blessées dans les tirs de roquettes, selon des médecins israéliens.

L’armée israélienne a également bombardé les locaux de la chaîne de télévision Al Aksa du Hamas, l’organisation palestinienne qui administre la bande de Gaza, après des tirs de sommation pour faire évacuer les lieux.

Ce regain de violences assombrit les perspectives de cessez-le-feu durable entre Israël et le Hamas, auxquelles travaillent l’Egypte, le Qatar et les Nations unies.

Trois conflits ont opposé en dix ans Israël et le Hamas, la force dominante dans la bande de Gaza. Dimanche, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, disait son espoir de parvenir à un “arrangement” qui permettrait d’éviter un nouveau conflit et allégerait les difficultés économiques de la bande de Gaza, territoire sous blocus israélien.

La frontière entre le territoire côtier palestinien et Israël était calme, lundi, avant les nouveaux tirs de roquettes, et au lendemain d’une incursion israélienne dans la bande de Gaza durant laquelle un commandant du Hamas, six autres activistes palestiniens et un officier israélien ont été tués.

“En riposte au crime d’hier, le commandement conjoint des factions palestiniennes annonce le déclenchement de bombardements à la roquette des implantations de l’ennemi”, a déclaré lundi la branche armée du Hamas dans un communiqué diffusé après les obsèques des activistes tués dimanche.

Dimanche soir, les Palestiniens de Gaza avaient tiré 17 roquettes sur le sud d’Israël en réplique à l’incursion israélienne et aux frappes aériennes de Tsahal, qui, selon le Hamas, étaient destinées à couvrir la retraite d’un véhicule utilisé par les troupes israéliennes.

“La France condamne avec la plus grande fermeté les nombreux tirs de roquettes revendiqués par le Hamas, qui ont visé délibérément ces dernières heures plusieurs communes du sud d’Israël depuis la bande de Gaza”, a déclaré par communiqué un porte-parole adjoint du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

“Elle exprime sa solidarité aux populations touchées et en particulier aux familles des victimes. Elle demande la cessation immédiate de ces actions inacceptables et injustifiables et appelle les parties à éviter un nouveau cycle de violences dont les populations civiles seraient les premières victimes”, a-t-il ajouté.

Dan Williams; Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below