November 3, 2018 / 1:13 PM / 11 days ago

Un premier versement pour aider à la reconstruction de l'Aude

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a délégué samedi 16 millions d’euros au préfet de l’Aude pour assurer une réponse rapide aux besoins de reconstruction du département après les inondations meurtrières de la mi-octobre.

A Conques. Le gouvernement a délégué samedi 16 millions d'euros au préfet de l’Aude pour assurer une réponse rapide aux besoins de reconstruction du département après les inondations meurtrières de la mi-octobre. /Photo prise le 16 octobre 2018/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

“Ces fonds permettront au préfet de verser des avances aux collectivités aussitôt qu’elles engageront des travaux de reconstruction”, précise le communiqué signé par la ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, et le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin.

Il s’agit d’un premier versement du fonds de 80 millions d’euros promis par Emmanuel Macron le 22 octobre lors de sa visite auprès des familles des victimes et des sinistrés une semaine après les inondations qui avaient fait 14 morts et 70 blessés dans la nuit du 14 au 15 octobre.

Les eaux, proches du niveau historique de 1891, ont laissé derrière elles des paysages désolés et rendu impraticables routes et réseau ferré, notamment dans les communes de Trèbes, Villegailhenc, Villardonnel et Floure, au nord de Carcassonne. Les dégâts matériels ont été chiffrés à environ 200 millions d’euros.

L’état de catastrophe naturelle, qui doit permettre une indemnisation rapide par les assureurs, a été reconnu par décret dans 126 communes du département le 18 octobre.

Parallèlement à ce premier versement, Jacqueline Gourault et Gérald Darmanin ont signé un décret autorisant des versements d’avances sur le fonds de compensation de la TVA aux collectivités territoriales afin qu’elles disposent d’une trésorerie supplémentaire pour faire face aux dépenses liées à cette crise.

Le ministre auprès de la ministre de la Cohésion des territoires, Sébastien Lecornu, se rendra par ailleurs le 15 novembre dans l’Aude pour s’assurer “de la bonne exécution des annonces du président du 22 octobre”.

“On va aider pour qu’on répare au plus vite, ne vous inquiétez pas”, avait dit le chef de l’Etat lors d’un échange avec des habitants à Villalier.

Le fonds de secours d’aide d’extrême urgence, qui prévoit une aide de 500 euros par adulte et 200 euros par enfant, avait été débloqué et devait continuer à fonctionner tant que nécessaire.

Les frais engagés par les communes pour l’hébergement des habitants sinistrés devaient être remboursés à 100% par l’Etat - une dérogation à la règle de participation minimale de la commune, du département ou de la région normalement de 20%.

La Fédération française des sociétés d’assurance avait quant à elle “pris l’engagement de ne pas exiger le paiement des franchises et de porter de 10 à 30 jours le délai de dépôt de dossier et de mobiliser tous les experts nécessaires”, selon le chef de l’Etat.

Caroline Pailliez, édité par Eric Faye

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below