October 24, 2018 / 4:22 PM / 21 days ago

Belgique: Un commerçant dit à ses braqueurs de repasser, ils obtempèrent

Un commerçant de Montignies-sur-Sambre, en Belgique, a conseillé samedi à ses braqueurs de repasser plus tard, ce qu'ils ont fait, avant d'être cueillis par la police. /Photo d'archives/REUTERS/Yves Herman

BRUXELLES (Reuters) - Un commerçant de Montignies-sur-Sambre, en Belgique, a conseillé samedi à ses braqueurs de repasser plus tard, ce qu’ils ont fait, avant d’être cueillis par la police.

Dans un témoignage à la télévision belge RTL Info, un vendeur de cigarettes électroniques de la bourgade wallonne explique avoir vu six personnes, dont deux armées, faire irruption dans son magasin samedi.

“Je leur dis clairement, c’est pas à 15 heures qu’on braque, (...) c’est à 18h30 qu’il faut braquer”, rapporte-t-il. Une injonction qu’ont suivie les six hommes, à la suite de quoi le vendeur a prévenu la police, confiant qu’il ne pensait pas avoir affaire à “des lumières”.

Les six hommes sont revenus à 17h30, mais les policiers n’étaient pas encore arrivés.

“Je l’engueule en lui disant, faut t’acheter une montre, 18h30, c’est pas 17h30, dégage. Et ils repartent”, poursuit le commerçant.

La troisième fois fut la bonne, avec l’interpellation de quatre adultes et un mineur par les forces de l’ordre.

Daphne Psaledakis, Julie Carriat pour le service français, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below