October 24, 2018 / 10:36 AM / 2 months ago

Le Parlement européen lève l’immunité de Briois et Montel

Le Parlement européen a levé mercredi l’immunité de Steeve Briois (photo) et Sophie Montel, deux députés français d’extrême droite qu’un juge d’instruction de Nanterre veut entendre sur des soupçons d’incitation à la discrimination raciale visant le Front national, devenu le Rassemblement national. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

STRASBOURG (Reuters) - Le Parlement européen a levé mercredi l’immunité de Steeve Briois et Sophie Montel, deux députés français d’extrême droite qu’un juge d’instruction de Nanterre veut entendre sur des soupçons d’incitation à la discrimination raciale visant le Front national, devenu le Rassemblement national.

L’ouverture d’une information judiciaire fait suite à une plainte de La Maison des potes, une association antiraciste, qui avait dénoncé en 2014 la diffusion par le Front national d’un guide invitant ses élus à prôner la “priorité nationale” dans l’attribution des logements sociaux.

Steeve Briois, aujourd’hui vice-président du Rassemblement national, et Sophie Montel, qui a quitté le parti de Marine Le Pen et siège à Strasbourg parmi les non-inscrits, sont visés comme coresponsables de cette publication du fait de leurs responsabilités, à l’époque, au sein du secrétariat général.

Egalement visé dans cette affaire comme directeur des publications du Front national, Jean-François Jalkh, vice-président du Rassemblement national et député européen, a vu son immunité levée en 2016.

Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below