October 24, 2018 / 8:42 AM / 2 months ago

Pas d'application brutale du système de retraite à points

La génération née en 1963 ne sera pas nécessairement la première concernée par le nouveau régime de retraite à points qui se mettra en place à partir de 2025, a dit mercredi le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - La génération née en 1963 ne sera pas nécessairement la première concernée par le nouveau régime de retraite à points qui se mettra en place à partir de 2025, a dit mercredi le haut-commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye.

“Nous avons pris l’engagement que, cinq ans après le vote de la loi 2019, celles et ceux qui seraient à moins de cinq ans de leur départ à la retraite ne seraient pas concernés”, a-t-il déclaré devant la commission des Affaires sociales du Sénat.

“On va regarder en fonction de la qualité de nos concertations si les choses sont possibles ou pas par rapport à la génération 1963”, a-t-il précisé. “La garantie qui est offerte c’est : à moins de cinq ans, les personnes restent dans leur système actuel.”

Il a confirmé que l’ensemble des droits acquis au moment du basculement dans le nouveau régime seraient transférés “à l’euro près”. Pour le haut-commissaire, ce basculement devrait se faire autour de 2025, mais la mise en place du nouveau régime s’accompagnera d’une phase de “transition”.

L’intégration “brutale” des primes des fonctionnaires “ne peut pas se faire en un an”, a-t-il expliqué. “Ça peut se faire en cinq ans, en dix ans, en quinze ans”. Il a ajouté qu’il voulait aussi donner “le temps nécessaire” aux caisses de retraite pour leur permettre de s’adapter.

Jean-Paul Delevoye a présenté le 10 octobre les premières orientations du système universel qui doit unifier l’ensemble des régimes de retraites actuels pour gagner en lisibilité. Il a expliqué que les générations concernées par ce nouveau système seraient les générations nées après 1963.

Ce nouveau régime prendra la forme d’un système qui permettra aux actifs de cumuler des points tout au long de leur carrière qu’ils convertiront au moment de la liquidation de la retraite.

L’âge minimal de départ à la retraite restera à 62 ans. “Si vous estimez qu’il faut travailler un peu plus pour augmenter votre retraite, c’est le choix de la personne”, a dit le haut-commissaire.

Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below