October 23, 2018 / 6:25 PM / 2 months ago

Le Sénat vote une proposition de loi anti-violences

Le Sénat a voté mardi en première lecture une proposition de loi émanant de l'opposition et visant à prévenir les violences lors des manifestations. Le texte a été présenté par le sénateur Bruno Retailleau (photo), président du groupe Les Républicains (LR). /Photo d'archives/REUTERS/Eric Feferberg

PARIS (Reuters) - Le Sénat a voté mardi en première lecture une proposition de loi émanant de l’opposition et visant à prévenir les violences lors des manifestations, notamment en sanctionnant plus sévèrement les auteurs de tels actes.

Ce texte présenté par le sénateur Bruno Retailleau, président du groupe Les Républicains (LR), prévoit notamment d’autoriser les préfets à faire contrôler les effets personnels des passants aux abords d’une manifestation et de créer un fichier national des personnes interdites de manifester.

Il prévoit aussi de faire de la dissimulation volontaire du visage dans une manifestation, “dans des circonstances faisant craindre des troubles à l’ordre public”, un délit puni d’un an de prison et de 15.000 euros d’amende. Aujourd’hui, ce n’est qu’une infraction punie d’une contravention.

L’opposition de droite est majoritaire au Sénat. Il reste à savoir comment sa proposition sera accueillie à l’Assemblée nationale, où elle est minoritaire.

Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below