October 20, 2018 / 4:54 PM / 2 months ago

Manifestation monstre à Londres pour un second référendum sur le Brexit

A un peu plus de cinq mois du retrait britannique de l'Union européenne, des centaines de milliers de partisans du maintien du Royaume-Uni au sein de l'UE ont défilé samedi dans les rues de Londres pour réclamer un second référendum sur le Brexit, la plus importante manifestation à ce jour des "Remainers". /Photoprise le 20 octobre 2018/REUTERS/Simon Dawson

LONDRES (Reuters) - A un peu plus de cinq mois du retrait britannique de l’Union européenne, des centaines de milliers de partisans du maintien du Royaume-Uni au sein de l’UE ont défilé samedi dans les rues de Londres pour réclamer un second référendum sur le Brexit, la plus importante manifestation à ce jour des “Remainers.

Les organisateurs ont estimé que 700.000 personnes avaient participé à cette marche, la plus vaste en Grande-Bretagne depuis une manifestation contre la guerre en Irak en 2003.

L’un des organisateurs de l’événement a revendiqué le droit des Britanniques à changer d’avis car la sortie du Royaume-Uni de l’UE aura selon lui des conséquences pour plusieurs générations.

“Les gens pensent que les négociations sur le Brexit sont un chaos total, ils n’ont pas confiance dans le gouvernement pour qu’il tienne ses promesses, notamment parce qu’elles ne pourront pas être tenues”, a déclaré James McGrory.

La foule s’est massée près de Hyde Park avant de défiler devant le siège du gouvernement au 10, Downing Street puis de marcher jusqu’au siège du Parlement, où les orateurs de tous les grands partis ont pris la parole.

Lors du référendum de juin 2016, 52% des Britanniques ont voté en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

Selon certains sondages, une courte majorité serait désormais favorable au maintien, mais les enquêtes d’opinion n’ont pas noté de basculement décisif de l’opinion, qui est de plus en plus lassée par la question.

L’hypothèse d’un second référendum a été rejetée à de multiples reprises par la Première ministre Theresa May. Lors de son congrès annuel le mois dernier, le Parti travailliste n’en a pas écarté la possibilité.

Andrew MacAskill, Amanda Ferguson; Jean-Stéphane Brosse et Arthur Connan pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below