October 18, 2018 / 5:18 PM / a month ago

L'Etoile Rouge de Belgrade porte plainte

PARIS (Reuters) - Le club serbe de football L’Etoile Rouge de Belgrade porte plainte pour dénonciation calomnieuse après les informations faisant état de soupçons de match truqué contre le Paris-Saint-Germain (PSG), ont annoncé jeudi ses avocats français.

Les joueurs de l'Etoile Rouge de Belgrade. Le club serbe de football L'Etoile Rouge de Belgrade porte plainte pour dénonciation calomnieuse, après les informations faisant état de soupçons de match truqué contre le Paris-Saint-Germain (PSG), ont annoncé jeudi ses avocats français. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Couldridge

Les dirigeants de L’Etoile Rouge “sont consternés face aux accusations invraisemblables de fraude entourant la rencontre avec le Paris Saint-Germain du 3 octobre 2018”, déclarent Mes Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey dans un communiqué.

“Absolument aucun élément ne permet de soutenir ces accusations, qui procèdent manifestement d’une dénonciation anonyme et malveillante”, ajoutent-ils. “C’est pourquoi le club (...) dépose plainte pour dénonciation calomnieuse, afin d’identifier et sanctionner les personnes à l’origine de ces accusations mensongères.”

Le parquet national financier (PNF) a ouvert une enquête sur des soupçons de trucage du match de Ligue des champions du 3 octobre, qui s’est conclu par une victoire 6-1 du PSG.

Le club serbe “se tient prêt à coopérer pleinement avec les autorités chargées de l’enquête”, précisent ses deux avocats.

De son côté, le PSG a informé par courrier jeudi le PNF de sa volonté de se porter partie civile en qualité de victime dans cette affaire, a déclaré à Reuters l’avocat du club parisien, Me Francis Szpiner, confirmant une information d’Europe 1.

“Il y a une enquête préliminaire qui vise des faits dont le PSG, si ces faits sont avérés, est victime”, a-t-il expliqué. “Nous nous sommes fait connaître auprès du PNF en qualité de victime entendant exercer les droits d’une partie civile.”

Selon Me Szpiner, le PNF a pris acte de cette volonté du PSG d’être partie civile dans cette affaire.

Selon le journal L’Equipe, l’UEFA, plus haute instance du football européen, avait alerté le PNF après qu’un informateur eut signalé qu’un “très haut dirigeant” de L’Etoile Rouge s’apprêtait à parier avec des complices près de cinq millions d’euros sur une défaite de son équipe par cinq buts d’écart. Accusations démenties par le club.

“L’Etoile Rouge de Belgrade entend défendre son honneur, celui de ses dirigeants, joueurs et supporters, et réaffirme son attachement aux valeurs du football et à l’intégrité des compétitions sportives”, écrivent ses avocats français.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse et Simon Carraud

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below