October 18, 2018 / 2:18 PM / 2 months ago

Des grands noms du sport français alertent Macron sur le budget

Plusieurs centaines de sportifs français de haut niveau, dont Teddy Riner (photo) et Nikola Karabatic, signent une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour réclamer un budget en adéquation avec les objectifs assignés par le gouvernement en vue des Jeux olympiques de Paris en 2024. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - Plusieurs centaines de sportifs français de haut niveau, dont Teddy Riner et Nikola Karabatic, signent une lettre ouverte à Emmanuel Macron pour réclamer un budget en adéquation avec les objectifs assignés par le gouvernement en vue des Jeux olympiques de Paris en 2024.

“La famille du sport français est en danger”, écrivent-il dans ce courrier que publie Le Parisien jeudi, en pleine discussion à l’Assemblée nationale sur le projet de loi de finances (PLF) 2019.

“Nous sommes très inquiets”, ajoutent les signataires, parmi lesquels des champions olympiques, comme Teddy Riner (judo), Martin Fourcade (biathlon), Alain Bernard (natation), Nikola Karabatic et Thierry Omeyer (handball), ou les cyclistes Thibaut Pinot et Julian Alaphilippe.

“L’annonce de la suppression de 1.600 cadres techniques d’Etat d’ici 2022 et la réduction du budget Sport pour 2019 sont contradictoires avec l’objectif des performances attendues et désastreuses pour l’héritage qu’on laissera aux nouvelles générations”, s’alarment-ils.

L’ex-ministre des Sports Laura Flessel, elle-même sacrée aux JO 1996, a donné au sport français un objectif de 80 médailles en 2024, soit près du double par rapport à l’édition 2016

“Alors, nous souhaitons toutes et tous le maintien d’un encadrement public au sein de nos disciplines sportives afin de garantir la réussite de demain lors des prochaines échéances sportives internationales et olympiques pour la France”, ajoutent les sportifs dans leur lettre ouverte.

Dans le PLF, qui peut encore être modifié, le budget de fonctionnement affecté aux sports atteint 451 millions d’euros, soit 30 millions d’euros de moins que dans la version initiale du budget 2018.

Le mois dernier, l’actuelle ministre, Roxana Maracineanu, a annoncé une “évolution” et non une suppression de 1.600 postes de conseillers techniques sportifs (CTS).

Simon Carraud, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below