October 18, 2018 / 1:33 PM / 2 months ago

Un kit anti-spleen pour les enfants de soldats en "Opex"

L'armée française a entamé jeudi la distribution auprès des familles de militaires de quelque 20.000 kits "spécial enfant de mili". Florence Parly devait en distribuer les premiers exemplaires jeudi après-midi au Régiment d'infanterie-chars de marine de Poitiers. /Photo prise le 12 juillet 2018/REUTERS/Tatyana Zenkovich

PARIS (Reuters) - L’armée française a entamé jeudi la distribution auprès des familles de militaires de quelque 20.000 kits “spécial enfant de mili”, une initiative inédite née de l’imagination de deux femmes de soldats pour aider les enfants et leurs parents à mieux appréhender les absences sur les théâtres d’opération.

Cartes postales pour rassurer les petits, autocollants pour compter les “dodos”, cette valisette en carton à l’iconographie enfantine et bigarrée se veut un baume apaisant pour la famille.

“Il fallait que les enfants dont les parents sont projetés puissent maintenir un lien facilement et gérer le calendrier de l’absence”, a déclaré la ministre des Armées, Florence Parly, en présentant jeudi les avancées du plan famille, lancé en octobre 2017, dont ce kit fait partie. “Que l’enfant puisse mémoriser, dessiner ce qu’il fait pendant l’absence du parent afin de pouvoir faciliter la communication au moment du retour.”

Florence Parly devait en distribuer les premiers exemplaires jeudi après-midi au Régiment d’infanterie-chars de marine (RICM) de Poitiers (Vienne).

Depuis 1995, les armées françaises ont été engagées dans plus d’une centaine d’opérations à l’extérieur des frontières nationales.

Aujourd’hui, selon les données du ministère des Armées, plus de 30.000 militaires sont mobilisés : 13.000 en France pour l’opération “Sentinelle” et quelque 6.000 en opérations extérieures (Opex), notamment 4.500 au Sahel et 1.100 en Irak et en Syrie dans le cadre de la lutte anti-terroriste.

La loi de programmation militaire 2019-2025 prévoit 530 millions d’euros en faveur de l’accompagnement des soldats et de leurs familles. Au total, 23 millions d’euros ont été engagés en 2018 et 57 millions le seront l’année prochaine.

Des places de crèche supplémentaires ont été créées - pour atteindre 2.556 en 2022 -, la couverture en Wifi gratuit a été étendue dans les enceintes militaires, des aides financières sont prévues pour l’aide à la garde à domicile, notamment. Des aides pour un montant moyen de 450 euros sont accordées en l’absence du conjoint, dès huit jours de mission.

En vertu d’un accord avec la SNCF, les familles de militaires bénéficieront à partir de 2019 d’une réduction de 30% sur le prix loisir des trains à réservation obligatoire, hors TGV et Intercités.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below