October 18, 2018 / 5:32 AM / 2 months ago

Pompeo n'a entendu aucun enregistrement indiquant que Khashoggi a été tué

ANKARA/WASHINGTON (Reuters) - Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, n’a entendu aucun enregistrement audio indiquant que le journaliste et dissident saoudien Jamal Khashoggi a été tué, a déclaré mercredi une porte-parole du département d’Etat, alors que Pompeo s’était rendu à Ankara pour s’entretenir avec des responsables turcs.

Le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, n'a entendu aucun enregistrement audio indiquant que le journaliste et dissident saoudien Jamal Khashoggi a été tué. /Photo prise le 17 octobre 2018/REUTERS/Leah Millis

Un haut fonctionnaire et un membre de la police turque ayant requis l’anonymat ont affirmé lundi qu’Ankara disposait d’un enregistrement sonore démontrant que Khashoggi a été assassiné à l’intérieur du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Le président américain Donald Trump, qui a déclaré mercredi ne pas chercher à couvrir l’Arabie saoudite dans cette affaire, a précisé que les Etats-Unis avaient demandé à la Turquie de leur transmettre les enregistrements audio et vidéo qu’ils pourraient détenir sur cette affaire.

Le journal Yeni Safak, proche du pouvoir turc, a retranscrit des extraits d’un enregistrement audio indiquant, selon lui, que Khashoggi a été interrogé et torturé.

Selon la même source, le journaliste a été tué en quelques minutes, puis ses bourreaux l’ont décapité et démembré.

Ankara n’a partagé ni avec Washington ni avec ses alliés européens des preuves de l’assassinat de Khashoggi, ont dit à Reuters sept membres de services de sécurité américain et européens.

Les Etats-Unis et plusieurs alliés disposent de renseignements confirmant en partie la thèse évoquée par les médias turcs, ont précisé quatre de ces sources.

Contactés par Reuters, deux représentants du gouvernement turc ont refusé de commenter ces informations.

Mike Pompeo, qui s’est rendu à Ryad puis à Ankara à la demande de Donald Trump, s’entretiendra jeudi avec le président américain afin de l’informer de la teneur des discussions avec les dirigeants saoudiens et turcs.

Le chef de la diplomatie américaine a rencontré mercredi le président turc Recep Tayyip Erdogan et son ministre des Affaires étrangères Mevlüt Cavusoglu.

Des enquêteurs turcs ont perquisitionné pendant plusieurs heures, jusque dans la nuit de mercredi à jeudi, la résidence du consul d’Arabie saoudite à Istanbul, une opération menée en présence d’enquêteurs dépêchés sur place par Ryad.

Les enquêteurs sont également retournés au consulat saoudien d’Istanbul.

Selon des sources proches des services de sécurité turcs, Jamal Khashoggi a été tué par une équipe d’une quinzaine de saoudiens qui ont regagné le jour même leur pays.

Le New York Times, qui s’appuie sur des témoignages et des documents, écrit que quatre de ces suspects font partie du personnel chargé de la sécurité du prince héritier saoudien Mohamed ben Salman.

Le Washington Post a publié une chronique rédigée par Khashoggi qui lui a été transmise par l’assistant du journaliste au lendemain de sa disparition.

Dans ce texte, Khashoggi dénonce la répression que subissent les journalistes dans les pays arabes et l’absence de réaction de la communauté internationale, ce qui permet selon Khashoggi “aux gouvernement arabes (...) de continuer à faire taire la presse à une échelle toujours plus grande”.

Leah Millis, Tulay Karadeniz et Steve Holland, Jean Terzian pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below