October 17, 2018 / 3:16 PM / a month ago

Perpétuité pour le gendre d'Hélène Pastor

AIX-EN-PROVENCE (Reuters) - La cour d’assises des Bouches-du-Rhône a condamné jeudi à la réclusion criminelle à perpétuité le gendre d’Hélène Pastor, Wojciech Janowski, et l’a reconnu coupable d’avoir commandité les meurtres de la milliardaire de Monaco et de son chauffeur.

La cour d’assises des Bouches-du-Rhône a condamné jeudi à la réclusion criminelle à perpétuité le gendre d’Hélène Pastor, Wojciech Janowski, et l’a reconnu coupable d’avoir commandité les meurtres de la milliardaire de Monaco et de son chauffeur. /Photo d'archives/REUTERS/Russell Boyce

Les jurés ont partiellement suivi les réquisitions de l’avocat général qui avait réclamé vendredi dernier la réclusion criminelle à perpétuité assortie d’une peine de sûreté de 22 ans.

Wojciech Janowski a été “reconnu coupable de la totalité des faits”, a souligné le président de la cour.

“La condamnation de Janowski pour l’assassinat de sa belle-mère, on s’y attendait. Sa condamnation pour le chauffeur est une condamnation au bénéfice du doute puisqu’il n’y a rien contre lui, aucun élément matériel. Il suffit d’accuser pour avoir raison”, a regretté son avocat, Eric Dupond-Moretti.

L’avocat a indiqué sa décision de faire appel du jugement.

Les parties civiles ont qualifié de “condamnation exemplaire” la peine qui a frappé l’ancien consul honoraire de Pologne à Monaco.

“Pour nous, c’est une grande victoire. Ce verdict correspond à ce que nous espérions : la perpétuité”, a dit à la presse Gildo Pastor, le fils de la victime. “C’est une joie pour ma mère, j’ai fait ça pour elle.”

La cour a prononcé deux autres peines de réclusion criminelle à perpétuité à l’encontre du tireur et du guetteur, qui ont perpétré le double assassinat contre l’héritière de la plus grosse fortune de Monaco et de son chauffeur, le 6 mai 2014 à la sortie de l’hôpital de Nice (Alpes-Maritimes).

Le coach sportif de la famille, Pascal Dauriac, qui a été reconnu coupable d’avoir recruté les exécutants, a écopé d’une peine de 30 ans d’emprisonnement.

Les autres accusés ont été condamnés à des peines de prison allant de 6 mois avec sursis à 15 ans de prison ferme. Deux accusés ont été acquittés.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below