October 17, 2018 / 1:16 PM / in a month

Un lycéen tue 19 personnes dans son établissement en Crimée

MOSCOU (Reuters) - Un étudiant de 18 ans a ouvert le feu mercredi dans un lycée professionnel de Kertch, en Crimée, tuant 19 personnes et faisant plusieurs dizaines de blessés avant de se suicider, ont annoncé les autorités.

Un étudiant de 18 ans a ouvert le feu mercredi dans un lycée professionnel de Kertch, en Crimée, tuant 19 personnes et faisant plusieurs dizaines de blessés avant de se suicider. /Photo prise le 17 octobre 2018/REUTERS/Ekaterina Kejzo/Kerch.FM

Plusieurs explosions se sont également produites, ont rapporté des témoins.

Après avoir privilégié la piste terroriste, les enquêteurs ont annoncé dans l’après-midi qu’ils penchaient pour un “meurtre de masse”.

La police tente de savoir quelles étaient les motivations du tireur, Vladislav Rosliakov, un élève de l’établissement dont le geste rappelle les tueries qui se produisent dans les écoles américaines.

Selon plusieurs témoignages, une bombe qui contenait des fragments de métal a d’abord explosé dans la cafétéria du lycée. Il y a eu ensuite d’autres explosions et la fusillade a éclaté. Un deuxième engin explosif découvert dans les affaires de l’assaillant a été désamorcé.

D’après Olga Grebennikova, directrice de l’établissement, Vladislav Rosliakov n’était pas seul, ce que le comité national antiterroriste n’a pas exclu a priori. “Ils ont jeté des explosifs un peu partout puis ont tiré sur tout ce qui bougeait au deuxième étage, en ouvrant les portes, (...), il y a des corps d’enfants un peu partout”, a-t-elle dit.

Anastasia Enchina, une élève de 15 ans, se trouvait au rez-de-chaussée avec des amis quand il y a eu une explosion.

“Il y avait de la fumée et de la poussière, je ne comprenais pas, je n’entendais plus rien. Tout le monde a commencé à courir”, a-t-elle raconté à Reuters. “Je ne savais pas quoi faire et puis on nous a dit de sortir du bâtiment en passant par le gymnase.”

“Tout le monde s’est précipité (...) J’ai vu une fille qui était à terre (...) Le mur était couvert de sang. Dehors, nous avons escaladé la clôture, il y avait encore des explosions, c’était terrifiant”, a-t-elle ajouté.

Le secteur du lycée a été bouclé par des véhicules blindés et des camions de l’armée, les écoles et jardins d’enfants de Kertch ont été évacués après l’attaque.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a annoncé que des renforts et du matériel avaient été envoyés sur place pour venir en aide aux victimes.

Le président Vladimir Poutine, qui recevait à Sotchi son homologue égyptien Abdel Fattah al Sissi, a déclaré que les enquêteurs allaient tout faire pour établir les motivations du tireur.

Des photos diffusées sur le site Kerch.FM montrent les fenêtres brisées au rez-de-chaussée du bâtiment de deux étages.

Kertch, dans l’est de la Crimée, est reliée à la Russie par un pont que Vladimir Poutine a inauguré au mois de mai dernier.

Avec le bureau de Moscou; Pierre Sérisier, Guy Kerivel et Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below