October 16, 2018 / 1:54 PM / a month ago

Un collectif de députés s'engage pour la transition écologique

Près de 130 députés français ont annoncé mardi leur décision de se constituer en collectif autour de l'idée d'accélérer la transition écologique et solidaire. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Près de 130 députés français de tous bords politiques ont annoncé mardi leur décision de se constituer en collectif autour de l’idée d’accélérer la transition écologique et solidaire.

Issus de tous les rangs de l’Assemblée, à l’exception de ceux de La France insoumise, ces députés disent vouloir réunir leurs forces afin d’accélérer les procédures d’adoption de mesures en faveur de l’environnement tels que la mise en oeuvre du plan hydrogène, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la rénovation énergétique des bâtiments.

“Les questions climatiques et environnementales, c’est une urgence, et chaque rapport nous le rappelle de façon cruelle”, a expliqué le député La République en marche Cédric Villani, une semaine après la publication d’une étude du Giec constatant l’accélération du réchauffement de la planète.

Par cette action transpartisane, “on va traiter ce sujet éminemment politique sans chercher à désigner de coupables mais en retroussant nos manches et en se demandent concrètement, sur chaque projet de loi qui arrive, chaque mouvement qui est en cours, quelles sont les mesures que l’on peut porter de la façon la plus efficace possible”, a expliqué le mathématicien lors d’une conférence de presse collective à l’Assemblée nationale.

L’idée est de trouver des majorités transversales au moment d’élaborer les textes de loi, via le dépôt d’amendements votés par tous les groupes.

Dans la discussion en cours sur le Projet de loi de finances 2019, le collectif souhaite par exemple s’assurer du bon financement du “Plan hydrogène” annoncé le 1er juin dernier par l’ex-ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, censé être doté de 100 millions d’euros par an.

En matière de mobilité, les députés défendent la création de nouveaux mécanismes incitatifs pour favoriser les alternatives à la voiture ou le remplacement de vieux poids lourds et camionnettes par des véhicules moins polluants.

“La rénovation énergétique des bâtiments est aussi un sujet essentiel. Il faut qu’on soit capables d’avoir une majorité sur une ambition élevée de logements à rénover chaque année”, a dit l’ancien ministre socialiste Guillaume Garot.

Le collectif organise le 26 novembre prochain un colloque consacré au financement de la transition énergétique.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below