October 16, 2018 / 8:58 AM / 2 months ago

Les époux Balkany seront jugés à partir du 13 mai 2019

PARIS (Reuters) - Le maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany, et son épouse Isabelle seront jugés du 13 mai au 20 juin 2019 en correctionnelle pour fraude fiscale et blanchiment aggravé, a décidé mardi le tribunal de Paris.

Le maire Les Républicains de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), Patrick Balkany (photo), et son épouse Isabelle seront jugés du 13 mai au 20 juin 2019 en correctionnelle pour fraude fiscale et blanchiment aggravé. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Les époux Balkany avaient fait demander le renvoi à six mois de la fixation des dates de leur procès et donc du procès lui-même en raison de l’état de santé de leur avocat commun, Me Grégoire Lafarge, victime d’un grave accident de santé il y a quatre mois. Mais le tribunal a rejeté leur demande.

Il a estimé que ces amis de l’ex-président Nicolas Sarkozy dont les démêlés avec la justice alimentent régulièrement la chronique depuis plusieurs décennies, avaient le temps d’ici le 13 mai d’organiser efficacement leur défense.

Le parquet de Paris avait ouvert en décembre 2013 à leur encontre une enquête pour blanchiment de fraude fiscale et corruption, reprise par le parquet national financier (PNF).

L’enquête, qui a nécessité la délivrance de 22 commissions rogatoires internationales, a notamment établi qu’ils avaient constitué frauduleusement et dissimulé un important patrimoine immobilier en partie détenu par des entités étrangères, notamment sur l’île de Saint-Martin et au Maroc.

Elle a également établi qu’ils possédaient des comptes bancaires non déclarés à l’étranger.

Le PNF a requis en juillet 2017 le renvoi en correctionnelle des époux Balkany pour blanchiment de fraude fiscale aggravée, corruption passive, prise illégale d’intérêt, déclaration incomplète ou mensongère de situation patrimoniale.

L’accusation évalue à au moins 13 millions d’euros le montant total des avoirs concernés.

L’administration fiscale a pour sa part porté plainte en 2015 pour fraude fiscale sur la base de l’enquête du PNF et le juge d’instruction chargé de ce dossier connexe a aussi ordonné le renvoi de Patrick et Isabelle Balkany au tribunal.

Ces figures controversées des Hauts-de-Seine sont soupçonnés d’avoir dissimulé ou, au moins, sous-évalué leur patrimoine.

Le tribunal de Paris a décidé de juger ces deux dossiers en même temps. Quatre autres personnes seront jugées à des titres divers dans le volet blanchiment et corruption en même temps que les époux Balkany, dont leur fils Alexandre.

Le tribunal a ordonné le maintien sous contrôle judiciaire de Patrick, Isabelle et Alexandre Balkany.

Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below