October 16, 2018 / 8:18 AM / 2 months ago

Castaner, de la tête de LaRem à la place Beauvau

PARIS (Reuters) - L’arrivée de Christophe Castaner au ministère de l’Intérieur récompense l’un des plus fidèles lieutenants du président, passé du Parti socialiste à La République en marche, le parti d’Emmanuel Macron dont il était le délégué général.

L'arrivée de Christophe Castaner au ministère de l'Intérieur récompense l'un des plus fidèles lieutenants du président, passé du Parti socialiste à La République en marche, le parti d'Emmanuel Macron dont il était le délégué général. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Homme d’expérience âgé de 51 ans, dont plus de 30 passés au PS, élu du Sud-Est, l’ancien maire de Forcalquier (Alpes-de-Haute-Provence) accède à l’un des postes-clés du gouvernement d’Edouard Philippe, où il sera épaulé par Laurent Nunez, l’actuel patron de la DGSI, les renseignements intérieurs.

Sa nomination confirme son statut de pilier de la “macronie”, où il a été porte-parole du gouvernement avant d’être élu en novembre 2017 délégué général de La République en marche tout en conservant son portefeuille de secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement.

“Délégué général de LaRem, c’est un job super ingrat. On ne construit pas un mouvement en un an”, confiait récemment à Reuters un député LaRem parisien, tout en saluant le travail accompli par Christophe Castaner à la tête de la formation à la fois jeune et disparate qui tente de s’organiser en vue des élections européennes et municipales.

Embarqué dans l’aventure En Marche peu avant la présidentielle de 2017, Christophe Castaner a incarné la recomposition politique qui a mené Emmanuel Macron à l’Elysée.

D’abord méconnu du grand public, il s’est fait rapidement un nom grâce à ses passages dans les médias comme porte-parole du gouvernement, où sa voix veloutée mâtinée d’un léger accent provençal a conté les premiers mois de la présidence Macron.

Désigné “patron” de LaRem début novembre 2017, il a laissé sa place de porte-parole à Benjamin Griveaux tout en restant au gouvernement - une double casquette que ses détracteurs lui ont reprochée, estimant qu’il manquait de temps pour mener à bien son rôle de courroie de transmission avec le Parlement.

BARRAGE AU FRONT NATIONAL

L’arrivée d’un ancien socialiste place Beauvau est aussi un signe envoyé à ceux qui jugent trop à droite la politique d’Emmanuel Macron, alors qu’une partie de la gauche avait critiqué les positions de Gérard Collomb, notamment sur l’immigration.

Christophe Castaner a officiellement coupé les ponts avec le Parti socialiste le 6 mars 2017 en apportant son parrainage à Emmanuel Macron dans la course à l’Elysée.

“Depuis plus de 30 ans, je vis, hélas, nos échecs collectifs, notamment contre le chômage de masse ou les difficultés pour réussir l’intégration. Depuis plus de 30 ans, je vois notre Parti socialiste se replier sur lui-même et vieillir doucement”, soulignait-il dans un lettre adressée au premier secrétaire de l’époque, Jean-Christophe Cambadélis.

Né le 3 janvier 1966 à Ollioules, dans le Var, Christophe Castaner a une jeunesse un peu chaotique dans une famille de trois enfants qu’il quitte à 17 ans. Après un baccalauréat passé en candidat libre, il étudie le droit à Aix-en-Provence et commence à militer au syndicat étudiant Unef.

Embarqué au PS, ce social-démocrate tendance rocardienne, selon sa propre définition, a travaillé aux côtés de Catherine Trautmann au ministère de la Culture, puis avec Michel Sapin à la Fonction publique.

A l’orée des années 2000, ce père de deux filles s’ancre localement en remportant la mairie de Forcalquier, et devient député en 2012.

Aux élections régionales de 2015, il se fait connaître au niveau national en se désistant au second tour au profit de Christian Estrosi (Les Républicains) pour faire barrage à la candidate du Front national Marion Maréchal-Le Pen, arrivée en tête.

Après avoir rejoint Emmanuel Macron, il a été réélu en juin 2017 député des Alpes-de-Haute-Provence.

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below