October 11, 2018 / 9:36 AM / 12 days ago

Moscou pourrait suspendre les vols de Soyouz jusqu'à fin 2018

MOSCOU (Reuters) - La Russie pourrait suspendre tous les lancements de ses vaisseaux Soyouz jusqu’à la fin de l’année, après la panne dont a été victime l’un d’eux après son décollage jeudi du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, a-t-on déclaré de source russe, citée par l’agence Interfax.

La Russie pourrait suspendre tous les lancements de ses vaisseaux Soyouz jusqu'à la fin de l'année, après la panne dont a été victime l'un d'eux après son décollage jeudi du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan. /Photo prise le 11 octobre 2018/REUTERS/Shamil Zhumatov

Le vaisseau victime de la panne a été contraint d’effectuer un atterrissage d’urgence dans les steppes kazakhes, et le cosmonaute russe et l’astronaute américain qui devaient gagner la station spatiale internationale (ISS) sont indemnes.

Une source russe, citée par l’agence Tass, a assuré que l’équipage de l’ISS avait pour le moment suffisamment de provisions et que son fonctionnement ne serait pas affecté par l’échec de ce vol.

A l’heure actuelle, les Etats-Unis dépendent de Moscou pour acheminer leurs astronautes vers la station orbitale, qui a été mise en place voici 20 ans. La Nasa espère pouvoir envoyer en avril 2019 son premier équipage vers l’ISS via un vaisseau de la société privée SpaceX d’Elon Musk.

Le patron de l’agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, a ordonné la création d’une commission d’enquête pour déterminer la cause exacte de la panne, qui s’ajoute à une série de revers subis par le programme spatial russe.

En août, un trou était apparu dans une capsule Soyouz déjà amarrée à l’ISS. Il avait provoqué une brève dépressurisation et avait dû être rapidement bouché. Rogozine n’avait pas exclu que ce soit un “sabotage”.

La capsule tombée en panne jeudi transportait le cosmonaute russe Alexeï Ovchinine et l’astronaute américain Nick Hague. Ces derniers ont pris contact avec leur centre de commandement après leur atterrissage d’urgence et des équipes ont décollé en hélicoptère pour leur porter secours.

Des images filmées à l’intérieur du vaisseau au moment où le moteur tombe en panne montrent les deux hommes vivement secoués, agitant les bras et les jambes dans tous les sens.

Alexeï Ovchinine et Nick Hague vont passer une nuit à l’hôpital pour y subir des examens médicaux de routine, a dit la source russe à Interfax. La Nasa avait auparavant fait savoir que les deux hommes étaient en bonne santé et qu’ils n’avaient pas eu besoin d’une assistance médicale d’urgence.

Shamil Zhumatov; Jean-Stéphane Brosse et Eric Faye pour le service français, édité par Tangi Salaün

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below