October 9, 2018 / 2:33 PM / 2 months ago

Trump accepte la démission de Nikki Haley, ambassadrice des USA à l'Onu

WASHINGTON (Reuters) - Donald Trump a annoncé mardi qu’il avait accepté la démission de Nikki Haley, l’ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, qui abandonnera son poste à la fin de l’année.

Donald Trump a annoncé mardi qu'il avait accepté la démission de Nikki Haley, l'ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies, qui abandonnera son poste à la fin de l'année. /Photo prise le 9 octobre 2018/REUTERS/Jonathan Ernst

S’exprimant devant des journalistes dans le Bureau ovale de la Maison blanche, avec à ses côtés Nikki Haley, le président a salué l’”incroyable travail” qu’elle a effectué aux Nations unies.

Il a précisé qu’elle l’avait informé il y a six mois qu’elle voulait quitter son poste “pour prendre un peu de temps libre” et a souhaité qu’elle revienne un jour aux responsabilités dans une autre fonction.

“Nous sommes heureux pour vous, dans un sens, mais nous n’aimons pas vous perdre (...) Nous espérons que vous reviendrez un jour, peut-être dans d’autres fonctions, vous pourrez avoir le choix”, a dit Donald Trump.

Nikki Haley, qui est âgée de 46 ans, a déclaré pour sa part qu’elle ferait campagne pour la réélection de Trump à la présidence en 2020.

“Non, je ne me présenterai pas en 2020”, a-t-elle insisté.

“Maintenant, les Etats-Unis sont respectés. Les autres pays peuvent ne pas aimer ce que nous faisons - mais ils respectent ce que nous faisons. Ils savent que si nous disons que nous allons faire quelque chose, nous le faisons”, a-t-elle affirmé.

Il y a quelques mois, Nikki Haley, interrogée par Reuters, disait avoir l’impression “d’endosser chaque jour une armure” pour défendre les intérêts des Etats-Unis à l’Onu.

Donald Trump avait nommé l’ancienne gouverneure républicaine de l’Etat de Caroline du Sud à son poste en janvier 2017, au tout début de son mandat.

Le président a indiqué que son successeur à l’Onu serait nommé dans un délai de deux à trois semaines.

Le nom de Nikki Haley est le dernier en date à s’ajouter à la longue liste des responsables de l’équipe Trump qui ont quitté leur poste, comme l’ancien secrétaire d’Etat Rex Tillerson en mars.

Roberta Rampton, Doina Chiacu et Steve Holland; Henri-Pierre André et Guy Kerivel pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below