October 9, 2018 / 1:53 PM / 2 months ago

25 km de pollution après la collision de deux navires au large de la Corse

MARSEILLE (Reuters) - Quarante-huit heures après la collision de deux navires au large de la Corse, la pollution marine provoquée par une perte de carburant de propulsion s’étend désormais sur 25 kilomètres, a-t-on appris auprès de la préfecture maritime de la Méditerranée.

L’Ulysse, un navire roulier tunisien, est entré dimanche en collision vers 07h30 (05h30 GMT) avec le porte-conteneurs chypriote CLS Virginia alors au mouillage en haute mer, à quelque 28 km au nord du Cap Corse.

“La collision a causé une brèche dans les soutes du porte-conteneurs. Ce ruban de pollution s’éloigne actuellement des côtes de la Corse” a ajouté la préfecture dans un communiqué.

Dans le cadre de l’accord Ramogepol, un plan d’intervention pour la lutte contre les pollutions marines accidentelles en Méditerranée mis en place en 1993 par la France, l’Italie et Monaco, sept navires participent aux actions de lutte contre la pollution.

Les autorités italiennes ont dépêché quatre bâtiments qui ont renforcé les moyens français engagés avec trois bateaux, dont le remorqueur d’assistance Abeille Flandre et le navire de dépollution Jason.

Les premières manoeuvres pour procéder en parallèle à la désincarcération des navires accidentés s’est traduite par un échec, souligne-t-on de même source, précisant que des experts sont en cours de déploiement sur zone pour étudier “d’autres modes d’action pour les jours à venir”.

Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below