October 8, 2018 / 8:56 AM / 2 months ago

La CFDT hostile à un "âge-pivot" pour les retraites

La CFDT s'opposera fermement à une réforme "paramétrique" des retraites qui introduirait un âge de départ "pivot", à 63 ans par exemple, comme pour les retraites complémentaires du secteur privé, a déclaré lundi Laurent Berger (photo). /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - La CFDT s’opposera fermement à une réforme “paramétrique” des retraites qui introduirait un âge de départ “pivot”, à 63 ans par exemple, comme pour les retraites complémentaires du secteur privé, a déclaré lundi Laurent Berger.

Selon Les Echos, qui citent “plusieurs sources”, le gouvernement, avec l’appui du Medef, réfléchirait à instaurer au-delà de l’âge minimum de départ à la retraite (62 ans) “une deuxième borne, un âge-pivot qui pourrait être à 63 ans, afin de retarder les départs à la retraite”. Un système en vigueur depuis 2015 pour les complémentaires du privé.

Le Conseil d’orientation des retraites (Cor) estime que l’âge moyen de départ permettant de maintenir l’équilibre financier du régime des retraites sera supérieur à 63 ans en 2025 et à 64 ans en 2035.

“J’ai lu dans un quotidien ce matin que certains poursuivaient l’idée d’avoir un âge-pivot à 63 ans. Je le dis très clairement : tous ceux qui ont dans la tête un élément paramétrique - jouer sur l’âge - pour cette réforme auront l’opposition de la CFDT. C’est clair et net”, a prévenu le secrétaire général de la CFDT sur BFM TV et RMC Info.

“Il n’y a pas de sujet financier dans cette réforme. C’est un sujet très clairement de qualité de notre système de retraite”, a-t-il jugé. “Si on touche aux 62 ans, la CFDT est mobilisée”.

Le Haut commissaire à la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, reçoit mercredi les partenaires sociaux.

Pascal Pavageau, secrétaire général de Force ouvrière, a rappelé sur France Inter que son organisation s’était opposée à cette option en 2015.

“Si, aujourd’hui, on passait d’un âge légal de 62 ans à 63 ans, on aurait à peu près 40% de la population qui partirait avec une décote”, a-t-il affirmé.

Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below