October 7, 2018 / 10:29 AM / 2 months ago

Ferrand plaide pour un ample remaniement validé par le Parlement

Le président de l'Assemblée nationale, Richard Ferrand, plaide dans le Journal du dimanche pour un ample remaniement ministériel assorti d'un vote de confiance du Parlement afin de donner "nouveau souffle" au quinquennat d'Emmanuel Macron. /Photo prise le 2 octobre 2018/REUTERS/Philippe Wojazer

PARIS (Reuters) - Le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, plaide dans le Journal du dimanche pour un ample remaniement ministériel assorti d’un vote de confiance du Parlement afin de donner “nouveau souffle” au quinquennat d’Emmanuel Macron.

Depuis la démission du ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, mardi dernier, président et Premier ministre réfléchissent à la composition d’une nouvelle équipe gouvernementale, qui pourrait être annoncée en début de semaine.

Des voix s’élèvent dans la majorité pour un remodelage plus large que le simple remplacement poste à poste du locataire de la place Beauvau, dont les fonctions sont actuellement assurées par Edouard Philippe.

Dans le JDD, Richard Ferrand demande de donner un “nouveau souffle” à l’an II qu quinquennat d’Emmanuel Macron entamé il y a 16 mois.

“Il faut rester fidèle au projet initial mais il faut un nouveau souffle. Nous devons libérer, protéger et unir. La phase ‘libérer’ ne s’est pas éteinte comme en témoigne la loi Pacte, en cours d’examen. Nous continuons, nous allons mettre l’accélérateur sur ‘protéger et unir’, dit-il.

Sans rien révéler du futur casting, ce proche d’Emmanuel Macron juge qu’il “faut encore innover et faire confiance à des personnes qui n’ont pas derrière elles des années de vie politique”.

“Au sein de ce gouvernement, il faut de l’expérience politique et en même temps de l’engagement novateur”, dit-il.

Celui qui a été élu le 12 septembre dernier à la présidence de l’Assemblée nationale estime en outre qu’un large remaniement appellerait un vote de confiance du Parlement.

“Si le président décide d’un remaniement ample et profond, c’est d’évidence qu’il faudra que le nouveau gouvernement demande la confiance. C’est une indispensable marque de respect due à la représentation nationale”, estime-t-il. 

Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below