September 27, 2018 / 7:31 PM / a month ago

La vente des Girondins de Bordeaux ajournée par Alain Juppé

PARIS (Reuters) - La métropole de Bordeaux a reporté au 12 octobre son vote crucial sur le rachat des Girondins de Bordeaux par le fonds américain GACP, a annoncé jeudi Alain Juppé, qui préside la communauté d’agglomérations girondine.

La métropole de Bordeaux a reporté au 12 octobre son vote crucial sur le rachat des Girondins de Bordeaux par le fonds américain GACP, a annoncé jeudi Alain Juppé, qui préside la communauté d'agglomérations girondine. /Photo d'archives/REUTERS

Dernier obstacle à franchir avant que la reprise du club de football ne soit actée, ce vote porte sur le transfert de la garantie du loyer du stade Matmut Atlantique de l’actuel propriétaire, le groupe de télévision M6, vers les repreneurs, le fonds d’investissement américain GACP (General American Capital Partners) associé à la société de gestion King Street.

Le scrutin, qui était à l’ordre du jour du conseil de la métropole vendredi matin, a été reporté après l’audition jeudi par les élus locaux de Joe DaGrosa, le patron de GACP.

“Dans un premier temps on m’a expliqué que le club repartait vierge de toute dette et qu’en particulier sa dette vis-à-vis de M6 était complètement apurée. Je découvre aujourd’hui, et ce sont des documents qui datent de quelques jours à peine, que ce n’est pas tout à fait le cas”, a déclaré Alain Juppé lors d’une conférence de presse.

     Si le club n’est plus redevable d’une dette à M6, il doit contracter une nouvelle dette avec le repreneur “à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros”, selon le maire de Bordeaux.

    “Nous avons aussi un point d’interrogation sur la gouvernance. Je note que la DNCG (Direction nationale d’aide et de contrôle de gestion) souhaite que le repreneur précise ses intentions en ce qui concerne la gouvernance du club et que cette gouvernance soit confiée de préférence à un citoyen français plutôt qu’à un expert du base-ball ou du football américain”, a dit Alain Juppé.

    L’ancien Premier ministre a cependant assuré n’avoir “qu’un regard bienveillant sur ce repreneur”. “Il me paraît tout à fait sérieux, tout à fait déterminé, tout à fait solide, et donc s’il nous apporte les informations et les clarifications nécessaires, je ne vois pas de blocage en perspective”, a-t-il dit.

Le repreneur doit s’engager sur un montant de loyer du stade, qui s’élève à 3,85 millions d’euros par an jusqu’en 2045, sur le paiement d’une participation à l’entretien de la pelouse et sur le versement d’une part de chiffre d’affaires réalisé sur le stade.

     M6 avait racheté le club de football bordelais en 1999.

Claude Canellas, édité par Myriam Rivet et Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below