September 26, 2018 / 4:42 AM / 23 days ago

L'accès des jeunes filles à l'éducation est primordial, dit Macron

NATIONS UNIES (Fondation Thomson Reuters) - Le président français Emmanuel Macron, la Première ministre britannique Theresa May et le Premier ministre canadien Justin Trudeau ont appelé mardi les pays du monde à redoubler d’efforts pour que les jeunes filles aient accès à une éducation de qualité, au risque de les exposer à des “catastrophes”.

Le président français Emmanuel Macron, la Première ministre britannique Theresa May et le Premier ministre canadien Justin Trudeau ont appelé mardi les pays du monde à redoubler d'efforts pour que les jeunes filles aient accès à une éducation de qualité, au risque de les exposer à des "catastrophes". /Photo prise le 25 septembre 2018/REUTERS/Amr Alfiky

Un manque d’éducation expose les jeunes filles aux dangers d’un mariage précoce, d’une mauvaise santé, du chômage et de la pauvreté, estiment des experts.

Plus de 130 millions de jeunes filles, pour la plupart vivant dans des régions du monde minées par les conflits ou la pauvreté, ne vont pas à l’école, ce qui entraîne un manque à gagner de 30 milliards de dollars (25,5 milliards d’euros).

Sans éducation des jeunes filles, les nations perdent en productivité et font face à des risques d’instabilité et de conflit, ont dit les dirigeants français, britannique et canadien en marge de l’Assemblée générale annuelle des Nations unies, à New York.

“C’est un investissement. Si nous ne faisons pas ça, alors nous nous préparons à des catastrophes”, a dit Emmanuel Macron.

“Si nous ne faisons rien, d’autres agiront et il y aura une crise”, a-t-il ajouté.

Une éducation de qualité doit inclure des normes culturelles et sociales qui traitent de l’inégalité entre les sexes, a dit encore le chef d’Etat français.

“C’est parce que nous ne nous sommes pas montrés à la hauteur et n’avons pas fourni une éducation appropriée que nous pérénisons ces valeurs traditionnelles au lieu de les bousculer”.

Garantir une éducation de qualité pour tous figurait parmi les 17 objectifs mondiaux adoptés à l’unanimité il y a trois ans par les Etats membres de l’Onu afin d’éradiquer des problèmes tels que la pauvreté et les inégalités d’ici à 2030.

“Lorsque vous habilitez les femmes à prendre de meilleures décisions que par le passé, nous finissons tous par en bénéficier”, a dit pour sa part Justin Trudeau.

Ellen Wulfhorst; Jean Terzian pour le service français; Thomson Reuters Foundation est la fondation caritative de Thomson Reuters dédiée à la couverture des sujets humanitaires et liés aux droits des femmes, à la lutte contre la corruption et au changement climatique. www.trust.org

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below