September 25, 2018 / 8:09 AM / 2 months ago

Le Maire veut le maintien d'une filière nucléaire compétitive

Bruno Le Maire s'est déclaré mardi hostile à une sortie rapide du nucléaire et a plaidé pour le maintien en France d'une filière nucléaire compétitive. /Photo prise le 30 août 2018/REUTERS/Christian Hartmann

PARIS (Reuters) - Bruno Le Maire s’est déclaré mardi hostile à une sortie rapide du nucléaire et a plaidé pour le maintien en France d’une filière nucléaire compétitive.

“Ce que je souhaite, c’est que nous continuions à nous appuyer sur une filière nucléaire qui a des compétences, qui est créatrice d’emplois, qui nous garantit une énergie décarbonée à bas coût”, a dit le ministre de l’Economie et des Finances sur BFM Business.

Prié de dire si cela impliquait qu’il n’y aurait pas d’autres fermetures de centrales au-delà de Fessenheim, il a répondu qu’il y avait plusieurs possibilités.

“Je ne vous dis pas qu’aucune autre fermeture n’est possible, je vous dis simplement que, sur le long terme, nous devons garder une filière compétitive”, a-t-il ajouté.

“Toute décision qui laisserait entendre que dans le fond, on met la clé sous le paillasson - et c’est ce que veulent certains, c’est qu’on arrive vers une sortie rapide du nucléaire - j’y suis défavorable.”

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), plan de vol de l’Etat en la matière pour les dix prochaines années, doit être dévoilée fin octobre.

Gilles Guillaume et Yann Leguernigou, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below