September 20, 2018 / 8:44 AM / a month ago

Des substances animales dissimulées dans les aliments, dénonce une ONG

PARIS (Reuters) - Des substances animales entrent dans la composition d’une douzaine de produits alimentaires aussi inattendus que des yaourts, des confiseries et des légumes en conserve sans que les consommateurs en soient clairement informés, dénonce l’ONG Foodwatch dans une enquête publiée jeudi.

Des substances animales entrent dans la composition d'une douzaine de produits alimentaires aussi inattendus que des yaourts, des confiseries et des légumes en conserve sans que les consommateurs en soient clairement informés, dénonce l'ONG Foodwatch dans une enquête publiée jeudi. /Photo d'archives/REUTERS/Valentyn Ogirenko

L’association lance parallèlement une pétition réclamant plus de transparence de la part de Yoplait, qui utilise de la gélatine de boeuf dans sa recette de yaourts aux fruits rouges vendus sous le label “Paniers de Yoplait”.

“Toutes sortes de bestioles se cachent dans nos aliments et boissons sans que nous le sachions”, écrit dans un communiqué Foodwatch, qui fustige des “arnaques sur l’étiquette”.

L’ONG reproche aux industriels de masquer la présence de certaines substances dans les listes d’ingrédients en recourant à des appellations incomplètes, du type “gélatine”, ou inintelligibles pour le grand public, comme le “shellac” utilisé pour désigner une sécrétion de cochenille asiatique.

Parmi les produits en cause, figurent des confiseries, des fruits enduits de résine d’insecte, des sodas, du fromage ou du tiramisu, selon Foodwatch, qui a établi cette liste en interrogeant les fabricants.

“Nous nous assurons que tous nos produits sont conformes aux réglementations en vigueur et répondent aux attentes de nos consommateurs, notamment en termes de goût et de texture des produits”, a déclaré à Reuters un porte-parole de Yoplait.

“La gélatine qui entre dans la fabrication de notre Panier de Yoplait 0% de matières grasses est d’origine bovine avec une quantité mise en oeuvre inférieure à 0,5%”, ajoute-t-il.

Elle “sera définitivement retirée” de la recette en 2019, précise encore le porte-parole.

Simon Carraud, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below