September 20, 2018 / 8:48 AM / a year ago

Le congé maternité va être allongé pour les indépendantes

PARIS (Reuters) - Le congé maternité pour les travailleuses indépendantes et les exploitantes agricoles va être allongé, a annoncé jeudi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que la question d’un renforcement du congé paternité serait, elle, examinée dans un second temps.

Le congé maternité pour les travailleuses indépendantes et les exploitantes agricoles va être allongé, a annoncé jeudi le Premier ministre Edouard Philippe, précisant que la question d'un renforcement du congé paternité serait, elle, examinée dans un second temps. /Photo d'archives/REUTERS/Carlos Barria

“On va commencer à bouger sur le congé maternité (...) pour faire en sorte d’améliorer la situation” notamment des exploitantes agricoles et des travailleuses indépendantes, a dit le chef du gouvernement sur France Inter.

Cette mesure, qui répond à un engagement de campagne d’Emmanuel Macron, figurera dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) 2019 qui sera présenté mardi prochain.

Dans le détail, la durée minimale d’arrêt en cas de grossesse va être fixée à huit semaines pour toutes les femmes - deux semaines avant la naissance et six semaines ensuite, a précisé Matignon.

Le congé maternité des indépendantes sera lui porté à 16 semaines, comme pour les salariées. Les travailleuses indépendantes bénéficieront ainsi de 38 jours de congé supplémentaires.

“Nous harmoniserons les congés en conservant toutefois des spécificités, car à chaque profession des besoins particuliers”, souligne-t-on à Matignon. “Pour l’agricultrice, celui de continuer à faire tourner son exploitation en son absence. Pour l’indépendante, celui de ne pas cesser trop longtemps toute activité. Cela sera débattu au Parlement.”

Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron s’était engagé à créer “un congé de maternité unique garanti pour toutes les femmes, quel que soit leur statut (salariée, entrepreneuse, intermittente, non-salariée, statut multiple, etc.) aligné sur le régime le plus avantageux.”

Concernant la question du renforcement du congé paternité, qui a fait l’objet d’un rapport de l’inspection générale des affaires sociales (Igas), le Premier ministre a indiqué qu’elle serait examiné dans un second temps.

Créé en 2002 par Ségolène Royal, alors ministre de la famille du gouvernement socialiste de Lionel Jospin, le congé “de paternité et d’accueil du jeune enfant” est actuellement de onze jours consécutifs pour une naissance simple.

Dans son rapport remis mardi, l’Igas préconise de le porter à deux ou trois semaines et de le rendre obligatoire “au moins sur une courte période” afin “de favoriser la prise du congé par des pères qui auparavant s’abstenaient” et pour déculpabiliser “ceux qui souhaitent le prendre pour la totalité de sa durée”.

Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below