September 18, 2018 / 10:49 AM / in 2 months

L'opposant russe Verzilov probablement empoisonné, selon ses médecins

Deux membres de Pussy Riot et la mère de Piotr Verzilov parlent au sujet de ce dernier pendant une conférence de presse. Verzilov, l'un des quatre membres des Pussy Riot ayant interrompu la finale de la Coupe du monde de football en juillet à Moscou, qui est hospitalisé à Berlin, a probablement été empoisonné à l'aide d'une substance neurotoxique. /Photo prise le 18 septembre 2018/REUTERS/Fabrizio Bensch

BERLIN (Reuters) - Piotr Verzilov, l’un des quatre membres des Pussy Riot ayant interrompu la finale de la Coupe du monde de football en juillet à Moscou, qui est hospitalisé à Berlin, a probablement été empoisonné à l’aide d’une substance neurotoxique, ont annoncé mardi ses médecins.

Il a perdu temporairement la vue, la parole et l’usage de ses jambes, mais son état s’améliore depuis sont arrivée en Allemagne, samedi.

“Il est hautement probable qu’il ait été empoisonné”, a déclaré le docteur Kai-Uwe Eckardt, de l’hôpital universitaire de la Charité à Berlin.

Piotr Verzilov souffre d’un syndrome anticholinergique, pathologie due à l’inhibition de certains neurotransmetteurs, a-t-il précisé, ajoutant qu’il y avait peu de chances d’identifier la substance responsable, six jours après son ingestion.

Son état n’inspire plus inquiétude, mais nécessite la poursuite du traitement.

Thomas Escritt et Michelle Martin, Jean-Philippe Lefief pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below