September 17, 2018 / 5:18 PM / 3 months ago

L'objectif des dépenses d'assurance maladie porté à 2,5%

L'objectif national des dépenses d'assurance maladie (Ondam), qui avait été fixé à 2,3% pour 2019, va être porté à 2,5% pour accompagner la réforme du système de santé, soit une "rallonge" de 400 millions d'euros. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

PARIS (Reuters) - L’objectif national des dépenses d’assurance maladie (Ondam), qui avait été fixé à 2,3% pour 2019, va être porté à 2,5% pour accompagner la réforme du système de santé, soit une “rallonge” de 400 millions d’euros, a annoncé lundi l’Elysée.

Emmanuel Macron doit dévoiler mardi sa “stratégie nationale de transformation du système de santé”, une réforme très attendue par les professionnels d’un secteur à bout de souffle.

Le chef de l’Etat, qui a assuré en avril qu’il n’y aurait “pas d’économies sur l’hôpital dans ce quinquennat”, prononcera un discours à 10h00 à l’Elysée au cours duquel il annoncera notamment la suppression du numerus clausus pour les étudiants en médecine ou encore la création du métier d’assistant médical.

“Pendant la campagne, le président de la République s’était engagé à donner une perspective d’augmentation de 2,3% de l’objectif national des dépenses d’assurance maladie”, rappelle-t-on à l’Elysée. La nouvelle stratégie nationale exigeant “des moyens supplémentaires”, il annoncera mardi un objectif à 2,5% afin d’amorcer la transition, “soit 400 millions d’euros de plus”.

Julie Carriat et Marine Pennetier, édité par Elizabeth Pineau

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below