September 13, 2018 / 8:43 PM / 3 months ago

Dix candidats pour la présidence du groupe LaRem à l'Assemblée

PARIS (Reuters) - Dix députés La République en marche (LaRem), dont quatre femmes, briguent la présidence du groupe à l’Assemblée nationale, laissée vacante par l’élection de Richard Ferrand au “perchoir”, a-t-on appris jeudi soir auprès du groupe.

Dix députés La République en marche briguent la présidence du groupe à l'Assemblée nationale, laissée vacante par l'élection de Richard Ferrand au "perchoir". Sont sur les rangs: Brigitte Bourguignon, Roland Lescure (photo), Laetitia Avia, Gabriel Attal, Amélie de Montchalin, Gilles Le Gendre, Bruno Bonnell, Perrine Goulet, Rémy Rebeyrotte et Jean-Charles Colas-Roy. /Photo prise le 12 septembre 2018/ REUTERS/Gonzalo Fuentes

Les élus de la majorité avaient jusqu’à 20h00 pour déposer leur candidature, en vue d’un scrutin interne à bulletins secrets prévu mardi prochain.

Sont sur les rangs: Brigitte Bourguignon, Roland Lescure, Laetitia Avia, Gabriel Attal, Amélie de Montchalin, Gilles Le Gendre, Bruno Bonnell, Perrine Goulet, Rémy Rebeyrotte et Jean-Charles Colas-Roy.

Nombre de voix se sont élevées ces derniers jours en faveur de l’élection d’une femme à ce poste, notamment après l’échec de Barbara Pompili et Cendra Motin qui étaient candidates face à Richard Ferrand pour la présidence de l’Assemblée.

“Dans le contexte actuel, est-ce qu’être une femme est un atout ? Evidemment, mais ce n’est pas le seul”, a dit Reuters un soutien de Gabriel Attal, député de 29 ans issu du Parti socialiste.

Le futur président devra travailler à la cohésion du groupe, alors que 58 voix de sa famille politique ont manqué mercredi à Richard Ferrand lors de son élection à la présidence de l’Assemblée en remplacement de François de Rugy, entré au gouvernement comme ministre de la Transition écologique.

Les liens devront aussi être resserrés avec les centristes du MoDem, principaux alliés de LaRem à l’Assemblée, dont le candidat Marc Fesneau a obtenu 86 voix, soit près du double du nombre de députés de son groupe dans l’hémicycle.

A leur arrivée au Palais-Bourbon dans la foulée de l’entrée d’Emmanuel Macron à l’Elysée en mai 2017, les députés du parti présidentiel ont essuyé les critiques sur leur amateurisme - une grande partie d’entre eux n’avaient jamais fait de politique - et leur discipline, qui a souvent amené l’opposition à les qualifier de “godillots”.

Des fissures sont apparues au fil des mois, en particulier lors du débat sur le projet de loi controversé “asile et immigration”.

Des pôles “social” et “écologistes” ont commencé à se mettre en place de façon informelle. Sans que l’on puisse pour autant parler de “fronde”, à la manière de celle qui avait handicapé le président François Hollande lors du précédent quinquennat.

Le groupe LaRem compte 310 députés, auxquels s’ajoutent deux élus apparentés.

Elizabeth Pineau, édité par Henri-Pierre André

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below