September 13, 2018 / 6:33 PM / 10 days ago

COR - "Les Français ne voient plus où conduisent les réformes", dit Bayrou

PARIS (Reuters) - Correction - Bien lire “MoDem” §6

Le président du Mouvement démocrate (MoDem), François Bayrou, estime que les Français "ne voient plus bien où conduisent les réformes" et conseille à Emmanuel Macron de donner une "ligne directrice" au pays. /Photo prise le 26 juillet 2018/REUTERS/Régis Duvignau

Le président du Mouvement démocrate (MoDem), François Bayrou, estime que les Français “ne voient plus bien où conduisent les réformes” et conseille à Emmanuel Macron de donner une “ligne directrice” au pays.

Dans un entretien publié jeudi sur le site internet du Figaro, le dirigeant centriste réaffirme toutefois la “parfaite loyauté” de son camp “à l’intérieur de la majorité”, dont il est le principal allié à l’Assemblée nationale.

“Les Français ne voient plus bien où conduisent les réformes qui sont successivement proposées. Or il ne s’agit pas de traiter des dossiers les uns après les autres mais de construire une société et de retrouver un pays”, dit-il à propos de la politique du chef de l’Etat, dont la cote de popularité ne cesse de décliner dans les sondages.

“La responsabilité précise du président de la République est de donner une ligne directrice, de dire ce qui relie les décisions qui sont prises, d’expliquer le fil conducteur”, conseille l’ancien ministre.

François Bayrou salue au passage le “magnifique score” du candidat du MoDem Marc Fesneau lors de l’élection du président de l’Assemblée nationale, remportée mercredi par Richard Ferrand, un proche d’Emmanuel Macron.

Marc Fesneau a recueilli 86 voix, soit presque le double du nombre de députés MoDem au Palais-Bourbon.

“Cela montre que loyauté et indépendance peuvent marcher de pair”, souligne François Bayrou.

Le maire de Pau dit comprendre les impatiences de certains députés MoDem comme Jean-Louis Bourlanges, qui ont regretté le manque de considération de LaRem à l’occasion de cette élection.

“Nous serons entendus, mais non pas en raison d’accords d’appareils mais uniquement parce que nous disons et dirons des choses fortes et justes”, dit celui qui fut un éphémère ministre de la Justice au printemps 2017.

Fragilisé par des soupçons d’emploi fictifs au Parlement européen, François Bayrou avait dû quitter le gouvernement après les élections législatives. Il assure n’avoir “nullement” l’intention d’y revenir.

Interrogé sur la possibilité pour les députés européens du MoDem et de LaRem de siéger dans le même groupe à l’issue des élections du 26 mai 2019, il répond : “Je me suis toujours battu pour que le centre européen se rassemble et se structure, sur des valeurs de démocratie et de justice. Nous avons vocation à nous rassembler pour travailler ensemble.”

Elizabeth Pineau, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below