September 12, 2018 / 2:24 PM / 9 days ago

"L'hypothèse de crimes de guerre pas exclue" à Idlib, selon Le Drian

PARIS (Reuters) - Le chef de la diplomatie française a déclaré mercredi que l’hypothèse de crimes de guerre n’était pas exclue à Idlib, l’enclave rebelle du nord-ouest de la Syrie cible d’une offensive des forces du régime de Bachar al Assad et de l’armée russe.

Le chef de la diplomatie française a déclaré mercredi que l'hypothèse de crimes de guerre n'était pas exclue à Idlib, l'enclave rebelle du nord-ouest de la Syrie cible d'une offensive des forces du régime de Bachar al Assad et de l'armée russe. /Photo prise le 12 septembre 2018/REUTERS/Gonzalo Fuentes

S’exprimant lors de la séance des questions d’actualité à l’Assemblée nationale, Jean-Yves Le Drian a estimé que la communauté internationale était “à la veille d’une catastrophe humanitaire et sécuritaire considérable”.

“L’hypothèse de crimes de guerre n’est pas exclue, c’est la France qui le dit, à partir du moment où on commence à bombarder de manière indiscriminée les populations civiles et les hôpitaux”, a-t-il souligné, appelant à “une mobilisation humanitaire d’anticipation, de prévention”.

Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below