September 11, 2018 / 8:23 PM / in 2 months

Le MoDem propose Fesneau pour présider l'Assemblée

Le groupe Mouvement démocrate (MoDem), principal allié de La République en marche (LaRem) à l'Assemblée nationale, présentera la candidature de son chef de file Marc Fesneau (au premier plan) à la présidence de cette institution, a-t-on appris mardi soir auprès des députés centristes. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

PARIS (Reuters) - Le groupe Mouvement démocrate (MoDem), principal allié de La République en marche (LaRem) à l’Assemblée nationale, présentera la candidature de son chef de file Marc Fesneau à la présidence de cette institution, a-t-on appris mardi soir auprès des députés centristes.

“Marc Fesneau a été désigné à l’unanimité candidat à la présidence de l’Assemblée, à l’unanimité du groupe MoDem”, a déclaré à Reuters une source au sein du groupe, qui compte 47 députés.

Le député LaRem Richard Ferrand, candidat du groupe majoritaire, est le grandissime favori pour l’élection du nouvel occupant du “perchoir”, prévue mercredi après-midi.

En juin 2017, le MoDem n’avait pas présenté de candidat face à celui de LaRem, François de Rugy, entré au gouvernement la semaine dernière pour remplacer Nicolas Hulot, ministre démissionnaire de la Transition écologique.

“Marc Fesneau est un candidat qui représente l’Assemblée, à même de peser sur la réforme des institutions pour défendre l’idée d’un renforcement des droits du Parlement”, a fait valoir son entourage.

Après la désignation de Richard Ferrand, lors d’un vote interne lundi, LaRem s’est retrouvée confrontée à la mauvaise humeur du député Jean-Louis Bourlanges.

Celui-ci a jugé dans un communiqué que “la procédure retenue” pour l’élection du président de l’Assemblée démontrait “que le MoDem (n’était) pas seulement un partenaire de second rang mais qu’il (n’était) même pas considéré comme un partenaire tout court”.

La question a été abordée lors de la réunion de groupe de mardi soir, où Jean-Louis Bourlanges était présent.

“Plusieurs élus lui ont dit que ce n’était pas des expressions qui servaient le groupe”, a dit un participant. “La candidature de Marc Fesneau ne constitue en aucune manière un geste de défiance à l’égard de la République en marche.”

Elizabeth Pineau, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below