September 11, 2018 / 11:31 AM / 11 days ago

Parly met en garde les industriels sur le respect des budgets

PARIS (Reuters) - La ministre des Armées, Florence Parly, a réclamé mardi aux industriels une stricte discipline pour le respect des budgets et des délais dans la mise en oeuvre des programmes militaires au regard de l’augmentation des ressources allouées par l’Etat.

La ministre des Armées, Florence Parly, a réclamé mardi aux industriels une stricte discipline pour le respect des budgets et des délais dans la mise en oeuvre des programmes militaires au regard de l'augmentation des ressources allouées par l'Etat. /Photo prise le 23 août 2018/REUTERS/Lehtikuva/Vesa Moilanen

La Défense devrait bénéficier d’un budget proche de 36 milliards d’euros en 2019 contre 32 milliards en 2016, avec en ligne de mire le seuil de 2% du produit intérieur brut en 2025.

La loi de programmation militaire (LPM) pour la période 2019-2025 prévoit notamment la livraison de 12 avions de transport et de ravitaillement (MRTT), l’accélération du programme Scorpion de modernisation de l’armée de Terre et l’arrivée dans la flotte française des quatre premiers sous-marins nucléaires d’attaque Barracuda.

“A nos industriels, la loi de programmation militaire remplit vos carnets de commande”, a déclaré Florence Parly à l’Ecole militaire à Paris, lors d’un discours en clôture de l’Université d’été de la Défense qui s’est tenue lundi et mardi.

“Et en retour, j’attends de vous que les budgets soient respectés, que les calendriers soient tenus, car avec ces moyens, les dépassements ne sont pas tolérables, ils ne seront donc pas tolérés”, a-t-elle ajouté.

Florence Parly a notamment lancé fin 2017 la réforme du maintien en condition opérationnelle (MCO) des équipements terrestres et aéronautiques.

Elle s’est déclarée jeudi dernier satisfaite des nouvelles fonctionnalités testées sur l’avion de transport militaire A400M d’Airbus. Elle a aussi salué l’augmentation “significative” de la disponibilité moyenne des appareils qui devrait passer de 3,2 avions au premier semestre à plus de cinq à la fin de l’année.

L’armée française, qui avait annoncé au printemps la réception de son 14e A400M, prévoit de disposer de 25 unités d’ici 2025.

Cyril Altmeyer, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below