September 7, 2018 / 6:47 AM / 2 months ago

Brésil: Le candidat d'extrême droite poignardé, état stationnaire

BRASILIA (Reuters) - Le député d’extrême droite et candidat à l’élection présidentielle brésilienne d’octobre Jair Bolsonaro, grièvement poignardé jeudi soir en plein meeting, était dans un état stationnaire vendredi, et son fils a jugé peu probable qu’il reprenne sa campagne d’ici le premier tour, le 7 octobre.

Le député d'extrême droite Jair Bolsonaro est dans un état stable mais aurait pu succomber à ses blessures après avoir été grièvement poignardé jeudi en plein meeting, ont annoncé les autorités médicales. /Photo prise le 6 septembre 2018/REUTERS/Ricardo Moraes

Dans une vidéo postée sur Facebook, Flavio Bolsonaro a déclaré que son père était dans une “situation délicate et a du mal à parler”. De ce fait, il ne “pourra vraisemblablement pas reprendre sa campagne. Il ne peut pas descendre dans la rue, mais nous, nous le pouvons!”

Bolsonaro, qui selon les autorités médicales aurait pu succomber à ses blessures, va passer au moins une semaine, peut-être dix jours, à l’hôpital et pourrait mettre deux mois à se remettre de ses blessures, ont dit en conférence de presse les responsables de l’hôpital Santa Casa de Juiz de Fora, dans l’Etat de Minas Gerais, où le candidat d’extrême droite a été agressé.

Les médecins redoutaient qu’une infection se déclare, l’intestin de Bolsonaro ayant été perforé par les blessures qu’il a reçues.

“La douleur était intolérable et il a semblé que, peut-être quelque chose de plus grave encore était en train de se produire”, a déclaré le candidat dans une vidéo filmée de son lit d’hôpital. “J’étais préparé à ce genre d’événement. On court un risque.”

Blessé, le candidat a été porté sur les épaules de ses partisans avant d’être pris en charge par les secours.

La police locale a confirmé à Reuters l’arrestation de l’assaillant, Adelio Bispo de Oliveira, 40 ans, qui a été placé en détention et souffre de troubles mentaux. Il était affilié au Parti socialisme et liberté de 2007 à 2014, a précisé le parti.

“Nous ne savons pas s’il s’agit d’un acte politique”, a dit à Reuters un porte-parole de la police locale.

Jair Bolsonaro, 63 ans, est un personnage controversé qui a vanté publiquement les mérites de la junte militaire au Brésil, dont il a regretté par le passé qu’elle n’ait pas tué plus de monde.

Elu député depuis près de trois décennies, il a aussi déclaré à maintes reprises que la police devrait être autorisée à ouvrir le feu sans limite sur les trafiquants de drogue et autres criminels. Il doit prochainement comparaître devant la Cour suprême pour incitation à la haine et au viol.

L’agression dont Jair Bolsonaro a été victime, survenue le jour où un juge de la Cour suprême a rejeté l’appel de Lula contre son inéligibilité, a suscité de vives condamnations de la part du reste de la classe politique.

Fernando Haddad, qui devrait être le candidat du Parti des travailleurs à la place de l’ancien président, a dit sa “honte” et son “horreur”, tandis qu’un autre candidat de gauche, Ciro Gomes, a condamné sur Twitter toutes les formes de violence politique.

Jair Bolsonaro était crédité de 22% des intentions de vote au premier tour de l’élection présidentielle par un sondage Ibope publié mercredi.

Gabriel Stargardter, Rodrigo Viga Gaier et Brad Brooks; Arthur Connan, Nicolas Delame et Eric Faye pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below