September 6, 2018 / 10:40 AM / 19 days ago

Le Maire ne veut rien sur les ouvertures dominicales dans Pacte

PARIS (Reuters) - Le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, ne veut pas intégrer le chantier de l’extension de l’ouverture des commerces le dimanche dans le projet de loi Pacte, estimant qu’il n’a pas sa place dans ce texte qui a pour ambition de favoriser la croissance des entreprises.

Le ministre de l'Economie et des Finances, Bruno Le Maire, ne veut pas intégrer le chantier de l'extension de l'ouverture des commerces le dimanche dans le projet de loi Pacte, estimant qu'il n'a pas sa place dans ce texte qui a pour ambition de favoriser la croissance des entreprises. /Photo prise le 30 août 2018/REUTERS/Christian Hartmann

“Je ne souhaite pas qu’on ouvre ce sujet dans la loi Pacte, tout simplement parce que ce n’est pas l’objet de la loi”, a-t-il dit jeudi sur France 2.

“Cette loi a une cohérence forte, c’est faire grandir nos entreprises”, a-t-il indiqué, ajoutant : “La question du travail du dimanche est une question politique importante, elle n’a pas sa place dans la loi Pacte”.

Dans une tribune publiée le mois dernier, une vingtaine de députés de La République en Marche ont déclaré qu’il fallait aller plus loin que la loi Macron de 2015 sur l’ouverture des commerces le dimanche, estimant que le projet de loi Pacte, dont l’Assemblée nationale vient de commencer l’examen en commission, devait permettre d’y arriver sans attendre.

Julie Carriat et Yann Le Guernigou, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below