September 6, 2018 / 10:05 AM / 14 days ago

Explosion des chiffres des violences faites aux femmes

PARIS (Reuters) - Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a fait état jeudi d’une explosion des statistiques sur les violences faites aux femmes depuis le début de l’année.

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a fait état jeudi d'une explosion des statistiques sur les violences faites aux femmes depuis le début de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Susana Vera

Si les violences crapuleuses ont diminué de 8,8% entre janvier et juillet par rapport à la même période de 2017, les violences non crapuleuses, c’est-à-dire celles qui n’ont pas pour but de commettre un délit, ont augmenté de 8%, contribuant ainsi à l’augmentation des atteintes à l’intégrité physique des personnes (+5,7%), a-t-il dit lors d’une conférence de presse.

“En particulier, celles faites aux femmes explosent”, avait-il précisé auparavant, en faisant état d’une progression de 22%, sur BFM TV et RMC Info.

“Cela veut dire sans doute que les violences intra- familiales sont extrêmement fortes et deuxièmement que peut-être la parole s’est libérée, ce qui explique l’augmentation de ces chiffres”, avait alors estimé Gérard Collomb.

Les seules violences de nature sexuelle ont progressé de 23,1% au cours des sept premiers mois de l’année, avec près de 28.000 cas enregistrés, a-t-il précisé lors de sa conférence.

Il a annoncé le lancement en octobre d’une plateforme qui permettra aux femmes de déposer de manière anonyme sans être obligées d’aller au commissariat.

“Nous savons d’ailleurs que la création de cette plateforme va continuer l’an prochain à faire augmenter le nombre de faits”, puisque ceux-ci pourront être signalés plus facilement, a-t-il averti.

REGAIN DE CAMBRIOLAGES À PARIS

Gérard Collomb a par ailleurs fait état d’une baisse des atteintes aux biens de 3,9% sur les sept premiers mois de 2018, ce qui est, selon lui, la baisse la plus importante enregistrée depuis dix ans, avec notamment une forte diminution des vols à main armée (-17,7%).

Si les cambriolages sont de façon générale en forte baisse depuis le début 2018 (-6,2% sur janvier-juillet) après une hausse en 2016, Paris intra muros fait exception (+6,3%), a également déclaré le ministre de l’Intérieur.

Il a dit avoir demandé au préfet de police de chercher les causes de ce phénomène parisien.

Il a également fait état d’une montée de la violence avec usage de fusils d’assaut de type kalachnikov, liée au trafic de stupéfiants dans les cités.

“Le nombre de personnes arrêtées pour trafic de stupéfiants a augmenté de 5,7%” sans pour autant empêcher une progression des infractions pour usage de drogue (+1,5%), a-t-il ajouté. “Tous les types de produits sont concernés.”

Gérard Collomb a annoncé la mise en place dans les prochaines semaines d’un “ambitieux plan de lutte contre les stupéfiants” à la demande du chef de l’Etat, Emmanuel Macron, plan qui consistera notamment à faire en sorte que l’ensemble des services coopèrent plus étroitement.

En matière de lutte contre le terrorisme, il a fait état sur BFM TV et RMC Info de 300 reconduites à la frontière d’étrangers en situation irrégulière enregistrés au fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT). “Nous renvoyons systématiquement”, a-t-il dit.

Il a précisé qu’il y avait à peu près le même nombre de personnes en passe d’être reconduites à la frontière pour les mêmes raisons.

Julie Carriat et Emmanuel Jarry, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below