September 4, 2018 / 2:57 PM / 2 months ago

Analyse: Le remaniement ne résout rien pour Macron

PARIS (Reuters) - En nommant François de Rugy et Roxana Maracineanu au gouvernement, Emmanuel Macron a entendu l’exigence de “cohérence” des Français et renforcé le socle idéologique de son équipe mais son principal défi - démontrer l’efficacité de son action - reste entier.

En nommant François de Rugy et Roxana Maracineanu au gouvernement, Emmanuel Macron a entendu l'exigence de "cohérence" des Français et renforcé le socle idéologique de son équipe mais son principal défi - démontrer l'efficacité de son action - reste entier. /Photo prise le 3 septembre 2018/REUTERS/Ludovic Marin

La démission surprise de Laura Flessel mardi, après celle de Nicolas Hulot la semaine dernière, a renforcé une impression de flottement au sommet de l’Etat, sur fond de chute de la popularité d’Emmanuel Macron.

“Il y a une déstabilisation du président de la République, politiquement et personnellement”, souligne Jean-Daniel Lévy, directeur du département politique et opinion d’Harris Interactive.

Confronté au départ de deux ministres parmi les plus populaires, après un été bouleversé par l’affaire Benalla, le chef de l’Etat a privilégié “une forme de cohérence” en nommant des personnalités dont l’engagement, en faveur de l’écologie pour François de Rugy et du sport pour Roxana Maracineanu, est établi, souligne-t-il.

“Ça correspond à une attente des Français, qui reprochent souvent aux responsables politiques de ne pas connaître les sujets dont ils s’occupent.”

Avec François de Rugy à la place de Nicolas Hulot, on assiste à “un recentrage d’Emmanuel Macron autour de son socle électoral”, souligne en outre Erwan Lestrohan, directeur d’études chez BVA Opinion. “Ça minimise le risque de divergence idéologique au sommet de l’Etat.”

Nicolas Hulot avait dit renoncer à son poste pour ne plus avoir à cautionner une politique des “petits pas” très insuffisante à ses yeux face aux enjeux climatiques et environnementaux.

L’EFFICACITÉ DE MACRON EN QUESTION

Pour les deux analystes, ce remaniement “a minima” ne modifie en rien les attentes des Français à l’égard du chef de l’Etat, y compris sur les questions environnementales.

“Il y a une attente d’action en faveur de l’écologie et de l’environnement et une attente de mesures plus sociales et en faveur de l’égalité, de la justice et de l’amélioration du pouvoir d’achat”, explique Jean-Daniel Lévy.

“On va voir si, à la faveur de ce petit remaniement, des orientations politiques sont données”, ajoute-t-il.

Le Premier ministre, Edouard Philippe, sera l’invité du journal de 20h00 de TF1.

Pour Erwan Lestrohan, “l’emploi et le pouvoir d’achat sont des priorités très importantes des Français et c’est sur ces points-là qu’ils attendent une inflexion ou une nouvelle orientation”.

Les ternes indicateurs économiques “donnent l’impression aux Français que l’efficacité de l’action d’Emmanuel Macron n’est pas aussi importante qu’ils l’avaient anticipé”, ajoute-t-il.

“C’est vraiment sur ce terrain et sur celui des résultats qu’Emmanuel Macron va devoir démontrer son efficacité. C’est tout l’enjeu des prochains mois pour Emmanuel Macron.”

Le chef de l’Etat et le Premier ministre devaient parallèlement décider mardi de mettre ou non en oeuvre le prélèvement de l’impôt sur le revenu à la source à partir du 1er janvier, une réforme sur laquelle Emmanuel Macron a demandé à Bercy des précisions et des assurances.

Edité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below