August 31, 2018 / 11:39 AM / 3 months ago

Travert veut un accord sur la Saint-Jacques entre pêcheurs français et anglais

PARIS (Reuters) - Le ministre français de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, a appelé vendredi les pêcheurs de coquilles Saint-Jacques français et britanniques, engagés dans des accrochages en Baie de Seine au large de la Normandie, à conclure un accord dès la semaine prochaine.

Mardi, des scènes de bataille navale ont opposé pêcheurs français et britanniques, certains de ces derniers rapportant avoir été attaqués par plusieurs bateaux hexagonaux dans les eaux internationales, des heurts qui se sont soldés par quelques hublots enfoncés. /Image diffusée le 28 août 2018/REUTERS/France 3 Caen

“Je me suis entretenu hier soir avec mon homologue britannique, nous avons tous les deux condamné ces actes violents et nous avons souhaité que l’esprit de responsabilité revienne”, a déclaré Stéphane Travert sur Europe 1.

Les bateaux français ont interdiction de pêcher la Saint-Jacques de mai à début octobre tandis que leurs confrères britanniques ne sont pas soumis aux mêmes règles.

Mardi, des scènes de bataille navale ont opposé pêcheurs français et britanniques, certains de ces derniers rapportant avoir été attaqués par plusieurs bateaux hexagonaux dans les eaux internationales, des heurts qui se sont soldés par quelques hublots enfoncés.

Dans un communiqué, le ministre explique que “depuis plusieurs années, un accord franco-britannique est traditionnellement négocié entre professionnels des deux pays”, accord qui vise à ce que “les navires britanniques de 15 mètres et plus respectent des dates de fermeture que tous les professionnels français s’imposent pour préserver la ressource”.

“L’inclusion des navires de moins de 15 mètres dans cet accord, voulue par les professionnels français, n’a cependant pas fait consensus et l’accord n’a donc pas pu être signé pour 2018”, précise Stéphane Travert, après avoir appelé dans la matinée à la conclusion rapide d’un accord.

“La semaine prochaine, nous souhaitons qu’il y ait un accord entre les pêcheurs français et les pêcheurs anglais et ils se réuniront (...) avec les industriels pour faire en sorte de trouver les bases d’un accord qui permette de revenir à une situation apaisée”, a ajouté Stéphane Travert sur Europe 1.

“J’ai demandé à mon homologue, parce que je défends (...) la filière pêche française, à ce que les pêcheurs anglais ne viennent pas sous la ligne Barfleur - Antifer, la zone où se sont passés ces heurts, en attendant”, a-t-il précisé.

Le ministre de l’Environnement britannique Michael Gove avait assuré mardi sur la BBC de la légalité de la situation des bateaux britanniques et souligné la responsabilité des autorités françaises dans la sécurité des eaux internationales.

Mercredi, la Commission européenne avait appelé à la conclusion d’un accord à l’amiable pour mettre fin aux incidents.

Geert De Clercq et Julie Carriat, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below