for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up
À la une

Déficit public de 2018 maintenant attendu autour de 2,6%, selon Le Maire

Le déficit public de la France est maintenant attendu à 2,6% du produit intérieur brut cette année, soit 0,3 point de plus que prévu précédemment, en raison de la croissance plus faible, a déclaré lundi le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire (photo). /Photo prise le 20 avril 2018/REUTERS/Aaron P. Bernstein

PARIS (Reuters) - Le déficit public de la France est maintenant attendu à 2,6% du produit intérieur brut cette année, soit 0,3 point de plus que prévu précédemment, en raison de la croissance plus faible, a déclaré lundi le ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire.

Intervenant devant l’Association des journalistes économiques et financiers (Ajef), il a précisé que ce résultat incluait, pour 0,1 point, l’impact de la reprise par l’Etat de la dette de SNCF Réseau.

S’agissant de la croissance 2018, Bruno Le Maire a souligné que le consensus des économistes la situait à 1,7%, une “hypothèse qui semble raisonnable” mais que le gouvernement, qui tablait sur 2,0% depuis le printemps, ne retiendra définitivement que si l’Insee confirme mercredi le début d’année poussif de l’économie française.

Pour le déficit, “nous étions à 2,3%. La moindre croissance va nous amener autour de 2,5 points de déficit. Il faut y ajouter la reprise de la dette de SNCF Réseau, qui représente 0,1 point, ce qui nous met à 2,6%”, a encore dit le ministre, ce qui signifie un niveau stable par rapport à 2017.

La trajectoire du dernier programme de stabilité des finances publiques diffusé en avril situait le déficit 2018 à 2,3% sur la base d’une croissance du PIB attendue à 2,0%.

Yann Le Guernigou et Myriam Rivet

for-phone-onlyfor-tablet-portrait-upfor-tablet-landscape-upfor-desktop-upfor-wide-desktop-up