August 27, 2018 / 4:36 AM / 3 months ago

Les Français de nouveau inquiets de l'économie

Près de sept Français sur dix (68%) sont de nouveau inquiets de la situation économique et sociale, 15 mois après l'élection d'Emmanuel Macron à l'Elysée, qui avait été saluée par un relatif retour de la confiance. /Photo d'archives/REUTERS/Leonhard Foeger

PARIS (Reuters) - Près de sept Français sur dix (68%) sont de nouveau inquiets de la situation économique et sociale, 15 mois après l’élection d’Emmanuel Macron à l’Elysée, qui avait été saluée par un relatif retour de la confiance, selon un sondage Viavoice publié lundi par Libération.

Le chef de l’Etat perd un point de popularité : sur 1.008 personnes interrogées les 20 et 21 août, seulement 36% disent avoir une bonne opinion de lui en tant que chef de l’Etat, contre 37% en juin et 41% en avril.

La cote de popularité du Premier ministre, Edouard Philippe, suit la même pente (-1 point à 36%).

Selon cette enquête, l’affaire Alexandre Benalla, ce jeune chargé de mission de l’Elysée, proche du couple Macron, accusé de violences contre des manifestants le premier mai, a semble-t-il eu un impact limité sur l’image du chef de l’Etat.

Un total de 42% des sondés disent que cette affaire a eu un impact négatif sur leur opinion d’Emmanuel Macron, contre 48% pour qui elle n’a pas vraiment eu d’impact et 49% pour lesquels elle sera vite oubliée par les Français.

En parallèle, Emmanuel Macron a perdu cinq points de popularité en un mois dans une enquête distincte de l’Ifop pour le Journal du dimanche, à 34% d’opinions favorables.

Dans l’attente du plan de lutte contre la pauvreté promis par le chef de l’Etat, 66 % considèrent le gouvernement comme “peu ou pas engagé” en matière de politique sociale et de lutte contre les inégalités et 57% des sondés estiment par ailleurs que la priorité doit être de relancer l’économie pour diminuer ces inégalités.

Les personnes interrogées sont aussi 55% à estimer que la réduction des dépenses et déficits publics doit être une priorité, quitte à réduire les budgets des services publics.

L’enquête a été réalisée en ligne les 20 et 21 août auprès d’un échantillon représentatif de 1.008 personnes.

Emmanuel Jarry, édité par Julie Carriat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below