August 24, 2018 / 4:59 PM / 2 months ago

Nathalie Kosciusko-Morizet quitte la politique française

PARIS (Reuters) - L’ancienne ministre Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet a démissionné du Conseil de Paris, où elle siégeait depuis 2014, signant son retrait total de la vie politique française, a-t-on appris vendredi dans son entourage.

L'ancienne ministre Les Républicains Nathalie Kosciusko-Morizet a démissionné du Conseil de Paris, où elle siégeait depuis 2014, signant son retrait total de la vie politique française, a-t-on appris vendredi dans son entourage. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé

Battue aux élections législatives de 2017 dans la 2e circonscription de Paris par le candidat de La République en marche Gilles Le Gendre, cette figure de la droite française avait disparu des radars politiques.

Députée de l’Essonne de 2002 à 2017, maire de Longjumeau de 2008 à 2013, Nathalie Kosciusko-Morizet a été secrétaire d’État chargée de l’Écologie, puis de la Prospective et du Développement de l’Économie numérique et enfin ministre de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy (2007-2012).

Elle a été la porte-parole de campagne de ce dernier lors de l’élection présidentielle de 2012, avant d’être la seule femme candidate à la primaire de droite fin 2016 face à l’ex-chef de l’Etat.

Polytechnicienne, ingénieure de profession, ancienne fonctionnaire, mère de deux enfants, Nathalie Kosciusko-Morizet travaille depuis le début de l’année à Capgemini à New York.

Elizabeth Pineau, édité par Emmanuel Jarry

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below